Jérusalem approuve près de 900 nouvelles maisons au-delà de la Ligne verte
Rechercher

Jérusalem approuve près de 900 nouvelles maisons au-delà de la Ligne verte

L'approbation du plan de construction dans le quartier de Gilo avait été retardée afin de ne pas coïncider avec la visite de Netanyahu aux Etats-Unis

Un chantier de construction dans le quartier de Gilo à Jérusalem (Crédit photo: Uri Lenz / Flash90)
Un chantier de construction dans le quartier de Gilo à Jérusalem (Crédit photo: Uri Lenz / Flash90)

La municipalité de Jérusalem a approuvé mercredi la construction de près de 900 unités d’habitation à Gilo, un quartier au sud de la capitale au delà de la ligne verte.

Le comité de planification et de construction a approuvé un plan pour construire 891 appartements dans le bloc Mordot Gilo Sud, situé sur le terrain entre Gilo et le quartier arabe de Beit Jala.

Le plan avait été provisoirement approuvé en novembre, mais le vote a été repoussé parce qu’il coïncidait avec la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu aux Etats-Unis et sa rencontre avec le président Barack Obama.

Le plan a été initialement approuvé fin 2012.

Selon un article de Yedioth Aharonot, le terrain où les appartements doivent être construits appartient à plusieurs entités, dont le Fonds national juif (KKL) et l’Autorité des Terres d’Israël. La municipalité avait approuvé en novembre l’unification des parcelles et l’octroi d’un permis de construire.

Israël a annexé Jérusalem Est en 1980 et maintient qu’il a le droit de construire dans toute partie de la ville. Les annonces de construction au delà de la Ligne verte attirent souvent la condamnation de la communauté internationale, qui ne reconnaît pas la souveraineté israélienne sur les zones conquises en 1967.

Le ministre-adjoint du Logement Jacky Levy a déclaré dans un communiqué suite à l’approbation de la construction que « nous devons construire [Jérusalem] et la renforcer autant que possible. »

Ir Amim, une ONG qui « cherche à faire de Jérusalem une ville plus équitable et plus viable pour les Israéliens et les Palestiniens qui la partagent », a déclaré dans un communiqué que le feu vert de la municipalité était « un nouvel exemple des jeux du chat et de la souris que le gouvernement israélien joue avec les Américains concernant la construction à Jérusalem Est ».

« Les étapes unilatérales incessantes, comme celle-ci, ne feront qu’aggraver la crise dans laquelle Israël s’enfonce au lieu d’un accord diplomatique et détruiront toute chance de parvenir à une solution véritable et juste à Jérusalem », a indiqué l’organisation dans un communiqué cité dans Haaretz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...