Jordanie : 153 000 réfugiés dans le pays sont retournés en Syrie
Rechercher

Jordanie : 153 000 réfugiés dans le pays sont retournés en Syrie

Le ministère jordanien a rappelé son engagement "en faveur du retour volontaire des réfugiés syriens" et la facilitation des "démarches nécessaires à leur départ du royaume"

Le camp de réfugiés syriens d'Azrak, en Jordanie, le 17 mai 2017. (Crédit : Ahmad Abdo/AFP)
Le camp de réfugiés syriens d'Azrak, en Jordanie, le 17 mai 2017. (Crédit : Ahmad Abdo/AFP)

Environ 153 000 Syriens, dont plusieurs dizaines de milliers ayant le statut de réfugié, ont regagné leur pays depuis la réouverture du poste-frontière avec la Jordanie, en octobre 2018, a annoncé mardi le ministère jordanien de l’Intérieur.

« Quelque 153 000 Syriens sont rentrés dans leur pays en passant par le poste-frontière Jaber depuis sa réouverture le 15 octobre 2018 », a indiqué le service en charge des réfugiés syriens au sein du ministère.

Parmi eux, environ 33 000 disposaient du « statut de réfugié » auprès du Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

Le ministère jordanien a rappelé son engagement « en faveur du retour volontaire des réfugiés syriens » et la facilitation des « démarches nécessaires à leur départ du royaume ».

Les réfugiés syriens, bloqués entre les frontières jordaniennes et syriennes, qui attendent pour traverser en Jordanie, au passage de la frontière de Hadalat, à l’est de la capitale jordanienne Amman, le 14 janvier 2016 (Crédit : AFP / KHALIL Mazraani)

Plus de 650 000 réfugiés syriens sont enregistrés auprès du HCR en Jordanie, pays qui partage avec la Syrie quelque 370 kilomètres de frontières.

Amman affirme de son côté avoir accueilli environ 1,3 million de réfugiés syriens depuis le déclenchement du conflit dans leur pays en 2011.

Le poste-frontière Jaber, appelé Nassib côté syrien, est le principal passage frontalier entre les deux pays et une plaque tournante du commerce régional.

En juillet 2018, il a été repris aux rebelles par le régime syrien de Bachar al-Assad.

Le conflit syrien, déclenché par la répression de manifestations pro-démocratie, s’est complexifié au fil des ans avec l’implication d’une multitudes d’acteurs et de puissances étrangères. Il a fait plus de 370 000 morts et des millions de déplacés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...