Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Josep Borrell s’oppose au blocage de l’aide européenne à l’Autorité palestinienne

"Il n'est pas question de chercher des excuses pour bloquer cette aide financière. Sur ce point je suis ferme", a averti le chef de la diplomatie européenne

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell annonçant la reprise du Conseil d'association avec Israël, le 18 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran)
Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell annonçant la reprise du Conseil d'association avec Israël, le 18 juillet 2022. (Crédit : Capture d'écran)

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell s’est insurgé samedi contre la perspective d’un blocage de l’aide financière à l’Autorité palestinienne (AP) en raison de contenus jugés haineux et antisémites dans les manuels scolaires palestiniens.

« L’Autorité palestinienne est dans une situation limite et elle risque la faillite si les financements de l’UE sont bloqués. En tant que Haut représentant, je ne le permettrai pas », a-t-il affirmé à l’AFP à Stockholm où il participe depuis vendredi à une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE.

L’aide de l’UE représente 300 millions d’euros par an.

Borrell s’oppose ainsi frontalement à son collègue, le Hongrois Oliver Varhelyi, commissaire européen en charge de la politique de voisinage, qui a annoncé vendredi que la commission allait financer « une deuxième étude sur les manuels scolaires palestiniens » pour vérifier leurs contenus, à la suite d’une requête des députés européens.

Le Parlement européen a approuvé mercredi le budget européen 2021 mais a de nouveau demandé à ce que « le soutien financier de l’Union à l’Autorité palestinienne dans le domaine de l’éducation soit soumis à la condition que les contenus des manuels (scolaires) soient alignés avec les normes de l’UNESCO », « que toutes les références antisémites soient supprimées, et que les exemples incitant à la haine et à la violence soient retirés ».

« Nous avons un intérêt commun à assurer à la prochaine génération une éducation qui soutient la paix et la coexistence », a écrit Oliver Varhelyi sur Twitter.

« Cette affaire est déjà traitée par la commission et le Service d’actions extérieures avec l’Autorité palestinienne. Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle étude, ni de rien qui retarde le versement de l’aide financière dont l’Autorité palestinienne a besoin », a rétorqué Borrell.

« Le versement de l’aide européenne a déjà souffert de retards il y a deux ans, et cela a eu pour conséquence de priver des personnes d’une assistance nécessaire », a-t-il souligné. « Il n’est pas question de chercher des excuses pour bloquer cette aide financière. Sur ce point je suis ferme », a-t-il averti.

Les fonds pour 2023 n’ont pas encore été versés, et ce versement relève d’une décision collégiale de la commission, a indiqué une porte-parole européenne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.