Kahlon quitte la politique, mais reste ministre des Finances pour l’instant
Rechercher

Kahlon quitte la politique, mais reste ministre des Finances pour l’instant

Son successeur au cabinet ne sera probablement pas nommé avant six mois ; son porte-parole dit que Kahlon veut passer du temps avec sa famille

Le ministre des Finances Moshe Kahlon à la Knesset, le Parlement israélien, le 12 juin 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Moshe Kahlon à la Knesset, le Parlement israélien, le 12 juin 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, a annoncé lundi qu’il ne se présenterait pas comme candidat du Likud lors des prochaines élections de mars, marquant ainsi la fin d’une carrière politique de près de 15 ans du député de droite spécialisé dans les questions socio-économiques.

« Il ne sera pas membre de la Knesset … ni n’occupera de poste politique. Il veut être avec sa famille et ses petits-enfants », a déclaré le porte-parole de Kahlon à Reuters.

Toutefois, Moshe Kahlon restera ministre des Finances jusqu’à ce que son successeur soit nommé. On ne s’attend pas à ce que cela se produise avant la formation d’un gouvernement, ce qui pourrait ne pas se produire avant mai ou juin.

Kahlon, 59 ans, a déclaré aux médias israéliens qu’il avait pris la décision de prendre sa retraite la semaine dernière et en a ensuite informé le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre a tenté de le faire changer d’avis, mais le ministre des Finances lui a rétorqué qu’il était satisfait du travail qu’il avait accompli au cours de ses cinq dernières années à la tête du Trésor israélien et qu’il était prêt à se retirer.

Il a commencé sa carrière à la Knesset en 2003 en tant que député Likud. Il a fait passer des réformes populaires en tant que ministre des Communications avant de quitter le parti et de faire une pause de la politique en 2013, sur fond de rumeurs de tensions avec Netanyahu.

En 2015, il fonde Koulanou devenant ainsi le partenaire le plus important du gouvernement avec 10 sièges. En septembre, il se présente sur un ticket commun avec le Likud de Netanyahu après que son parti a perdu plus de la moitié de ses mandats lors du scrutin d’avril, ne remportant que quatre sièges à la Knesset.

Il occupe le poste de ministre des Finances depuis 2015.

Des informations publiées l’année dernière indiquaient que Kahlon cherchait à quitter la politique, disant à ses collègues qu’il ne se sentait plus concerné. L’intéressé avait alors démenti.

Israël possède un gouvernement de transition depuis décembre 2018, date à laquelle la Knesset a voté sa dissolution et la tenue d’élections anticipées. Un troisième scrutin aura lieu le 2 mars, après que les deux précédents n’ont pas abouti à la formation d’un gouvernement, une première dans l’histoire du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...