Rechercher

Keira Knightley prête sa voix à une artiste de l’époque de la Shoah

"Charlotte", film d'animation qui sortira le mois prochain, raconte l'histoire d'une peintre juive allemande qui avait réalisé des centaines d'œuvres dans la clandestinité

L'actrice Keira Knightley à son arrivée à la première du film "Cœurs ennemis" à Londres, le 18 février 2019. (Crédit :   Joel C Ryan/Invision/AP, File)
L'actrice Keira Knightley à son arrivée à la première du film "Cœurs ennemis" à Londres, le 18 février 2019. (Crédit : Joel C Ryan/Invision/AP, File)

JTA — Keira Knightley prête sa voix à un film d’animation consacré à l’histoire de Charlotte Salomon, une artiste juive allemande qui avait réalisé des centaines de tableaux alors qu’elle vivait dans la clandestinité, pendant la Seconde guerre mondiale. Elle a finalement été déportée à Auschwitz.

« Charlotte », qui sera à l’affiche le 22 avril, suit Salomon depuis ses années d’enfance à Berlin, évoque son rêve de devenir une grande artiste et sa fuite dans le sud de la France où elle avait vécu jusqu’à sa déportation et jusqu’à sa mort.

Alors qu’elle vivait dans la clandestinité avec sa famille, elle avait peint environ 800 œuvres qui deviendront une série autobiographique intitulée : « Vie ? Ou fiction ? ». Le musée historique juif d’Amsterdam avait présenté les tableaux dans leur totalité lors d’une exposition en 2018, qui est encore à découvrir sous format numérique sur internet.

Les œuvres avaient été inspirées par sa propre vie, une vie marquée par la tragédie avant même la Shoah. Plusieurs membres de sa famille s’étaient suicidés. Vivant dans la clandestinité, son grand-père était devenu un prédateur et elle l’avait empoisonné, comme elle devait l’admettre dans une lettre de 35 pages.

« C’est seulement en faisant cela que j’espère rester saine d’esprit », dit Salomon, dont la voix est celle de Knightley, double nominée aux Oscars, dans un extrait du film.

Ses peintures avaient été sauvées par les membres de sa famille qui avaient survécu à la guerre.

Le film fait également appel à Jim Broadbent, lauréat d’un Oscar, à Brenda Blethyn, nominée aux Oscars, à Sam Claflin, à Eddie Marsan, à feu Helen McCrory, et à Sophie Okonedo et Mark Strong, tous les deux nominés aux Oscars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...