KFC revient en Israël, mais en version non-casher
Rechercher

KFC revient en Israël, mais en version non-casher

Tentant, pour la 4e fois, de conquérir une part du marché de la restauration rapide, Kentucky Fried Chicken sera exploité par la société mère et utilisera sa recette traditionnelle

Le logo de KFC.
Le logo de KFC.

L’une des marques de restauration rapide les plus célèbres d’Amérique reviendra en Israël ce mois-ci, mais sans tenter cette fois-ci d’attirer le public religieux.

Après que les médias ont fait savoir, plus tôt cette année, que Kentucky Fried Chicken envisageait un retour en Israël – pour la quatrième fois – l’entreprise a confirmé qu’elle ouvrirait un nouveau site à Nazareth vers Noël.

KFC a ouvert et fermé ses portes en Israël dans les années 1980 et 1990, puis est resté ouvert entre 2003 et 2012.

Dans les trois cas précédents, la marque était exploitée par des franchises locales plutôt que par la société mère elle-même, mais le dernier effort sera géré par cette dernière.

Et contrairement aux précédentes expériences, KFC ne sera plus casher. Dans les cas précédents, la fameuse recette de poulet frit avait été modifiée pour respecter les lois alimentaires juives, mais ces changements ont rendu le poulet plus cher et, selon certains consommateurs, moins savoureux que l’original américain.

La dernière fois que KFC était dans l’État juif, le propriétaire local de la franchise, Udi Shamai, avait obtenu l’autorisation de la maison-mère de remplacer la poudre de lait par du soja pour recréer la célèbre panure et d’utiliser des poulets cashers, dans ses huit restaurants du pays.

« Quand nous sommes passés au casher, les ventes ont plongé, et ce n’était plus économiquement viable. Le produit était moins bon, alors que les choses se passaient bien avec les poulets non cashers, » avait expliqué Udi Shamai à Globes au début de l’année.

KFC a des projets pour de multiples succursales à travers le pays à la suite de son inauguration à Nazareth. La chaîne compte 23 000 points de vente dans plus de 140 pays. Elle dispose déjà de six points de vente dans trois villes palestiniennes de Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...