Khamenei publie un clip négationniste lors de la Journée internationale de l’Holocauste
Rechercher

Khamenei publie un clip négationniste lors de la Journée internationale de l’Holocauste

Le guide suprême dit que les Européens sont poursuivis s'ils essaient de remettre en question le compte historiquement accepté de la Shoah

L'Ayatollah Ali Khamenei à l'occasion d'un discours à la nation à l'occasion de Noruz, le Nouvel An iranien, à Téhéran, le 20 mars 2014. (Crédit : bureau du Guide suprême/AFP)
L'Ayatollah Ali Khamenei à l'occasion d'un discours à la nation à l'occasion de Noruz, le Nouvel An iranien, à Téhéran, le 20 mars 2014. (Crédit : bureau du Guide suprême/AFP)

Alors que la communauté internationale célébrait mercredi la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste le guide suprême iranien publiait une vidéo sur son site officiel mettant en cause l’ampleur du massacre des Juifs par le régime nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans un clip intitulé Are the Dark Ages Over une série de photos montrant des enfants palestiniens tués ou blessés défile sur l’écran, tandis qu’un homme de langue persane, sans doute l’ayatollah Ali Khamenei lui-même, est entendu condamnant les nations du monde pour le soutien qu’elles accordent à Israël.

« Ce sont les puissances occidentales menées par l’Amérique qui [soutiennent Israël], » dit le narrateur. « C’est pendant qu’ils disent dans leurs slogans qu’ils sont opposés au terrorisme et [au groupe terroriste Etat islamique]. »

Le narrateur continue d’accuser les pays européens de faire taire toute opinion qui n’est pas conforme au compte historiquement accepté du génocide par l’Allemagne nazie contre les Juifs.

Capture d'écran de l'ouverture du clip 'Are the Dark Ages Over' mis en ligne par Ali Khamenei le 27 janvier 2016
Capture d’écran de l’ouverture du clip ‘Are the Dark Ages Over’ mis en ligne par Ali Khamenei le 27 janvier 2016

« Personne dans les pays européens n’ose parler de l’Holocauste, alors qu’il n’est pas clair si le coeur de la question est réel ou non », continue le narrateur. « Même si c’est la réalité, on ne sait pas comment cela est arrivé. Parler de l’Holocauste et exprimer des doutes à ce sujet est considéré comme un grand péché. Si quelqu’un le fait, ils l’empêchent, l’arrêtent, l’emprisonnent et le poursuivent. C’est la raison pour laquelle ils prétendent être des partisans de la liberté « .

La vidéo a été mise en ligne pendant que le président Hassan Rouhani de l’Iran est en visite en Europe, avec un voyage en Italie, où il a rencontré mardi le pape, et en France. Avant de quitter Rome pour Paris mercredi, Rouhani a accusé le ‘lobby sioniste’ aux États-Unis d’empêcher de tisser des liens plus etroits entre l’Iran et les États-Unis.

Khamenei avait déjà exprimé des doutes quant à la véracité de la Shoah dans le passé.

« L’Holocauste est un événement dont la réalité est incertaine et s’il est arrivé, il n’est pas certain comment il est arrivé», avait déclaré Khamenei lors d’un discours en 2014, selon un compte Twitter à son nom supposé être géré par son bureau.

« Exprimer une opinion sur l’Holocauste, ou en douter, est l’un des plus grands péchés en Occident. Ils empêchent cela, arrêtent les sceptiques, leur intentent des procès tout en prétendant être un pays libre », avait déclaré Khamenei, qui avait à plusieurs reprises qualifié la Shoah de ‘mythe’.

Les autorités iraniennes ont été réticentes à admettre le massacre de 6 millions de Juifs en Europe par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus tôt ce mois-ci des responsables israéliens avaient appelé l’ONU à condamner l’Iran pour le concours annuel de dessins niant de l’Holocauste organisé par la municipalité de Téhéran, qui aura lieu cette année en juin.

Le gagnant de l’événement parrainé par la municipalité de Téhéran recevra un prix de 50 000 dollars.

Les organisateurs affirment que le concours est conçu pour mettre en évidence le double standard dans le monde quant à la défense des caricatures du prophète musulman Mahomet, dont la représentation est interdite dans l’islam.

L’ambassadeur de l’ONU d’Israël Danny Danon a également appelé Ban à condamner le concours, affirmant que «cet acte antisémite représente le mal à l’état pur du régime iranien. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...