Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Kobi Shabtaï : « La police n’est pas la milice d’un ministre »

Le chef de la police israélienne a réfuté les insinuations selon lesquelles sa force est alliée à la droite et a insisté sur le fait que ses agents ne cherchent pas la confrontation

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, s'exprimant lors d'une réunion de la commission de la Sécurité nationale de la Knesset, à Jérusalem, le 22 octobre 2023. (Crédit : Dani Shem Tov/Knesset)
Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, s'exprimant lors d'une réunion de la commission de la Sécurité nationale de la Knesset, à Jérusalem, le 22 octobre 2023. (Crédit : Dani Shem Tov/Knesset)

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, a réfuté mardi les insinuations selon lesquelles sa force est alliée à la droite politique. Il a assuré que « le discours autour de la police est excessivement passionné et dépasse toutes les frontières ».

« La police n’est pas la milice d’un ministre », a déclaré Shabtaï lors de la conférence de l’université Reichman à Herzliya.

« Je vous promets que la police israélienne n’est pas politique, ne l’a pas été et ne devrait pas l’être », a-t-il insisté.

Shabtai, qui quittera prochainement ses fonctions, a déclaré que la police « ne doit pas devenir le punching-ball national ».

« Abaissons le niveau de la haine, de la violence et des discours qui sèment la discorde », a-t-il lancé.

Dimanche, le bureau du défenseur public a condamné l’usage « généralisé » de la force par la police lors des manifestations contre le gouvernement.

Shabtaï a admis que sa force n’est « pas exempte d’erreurs », mais il a insisté sur le fait que ses agents ne cherchent pas la confrontation.

« Procéder à des arrestations et dégager des routes ne permettra jamais à la police d’obtenir l’approbation du public, mais c’est notre travail et nous le ferons en utilisant le moins possible la force », a-t-il promis.

Shabtaï a affirmé que l’affaiblissement de la police nuira à la sécurité nationale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.