La Banque d’Israël met en garde contre la hausse de la fraude bancaire numérique
Rechercher

La Banque d’Israël met en garde contre la hausse de la fraude bancaire numérique

Dans une récente escroquerie, des fraudeurs ont tenté de voler des données personnelles en imitant PayPal ; les dommages ont été jusqu'à présent minimes

Karnit Flug, gouverneur de la Banque d'Israël, prend la parole lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 31 mars 2015 (Yonatan Sindel / Flash90)
Karnit Flug, gouverneur de la Banque d'Israël, prend la parole lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 31 mars 2015 (Yonatan Sindel / Flash90)

La Banque d’Israël a signalé dimanche des tentatives d’escroqueries numériques au cours des dernières semaines. Toutefois, le préjudice financier total de la fraude a été minime, et les clients n’ont pas subi de pertes, a déclaré la banque centrale.

Dans un document destiné aux clients, la banque centrale a indiqué que les utilisateurs des services bancaires et de paiement numériques devaient être particulièrement vigilants lorsqu’ils reçoivent un courriel ou un message texte dans lequel il leur est demandé de saisir des informations d’identification, des détails de compte ou un numéro de carte de crédit.

La banque a également mis en garde contre une récente campagne spécifique dans laquelle des escrocs ont tenté de voler les données personnelles des clients en usurpant l’identité de la société mondiale de paiement en ligne PayPal. Le modus operandi des escrocs consiste à envoyer un grand nombre de courriels en anglais ou en hébreu, espérant que certains destinataires penseront qu’il s’agit d’un courriel authentique de PayPal. Lorsqu’ils ouvrent la pièce jointe, ils sont redirigés vers un site qui imite visuellement PayPal. On leur demande alors d’entrer leur numéro de carte de crédit et d’autres renseignements personnels – pour « leur propre bien », car on craint qu’une entité étrangère n’utilise leur carte de crédit – ce qui permettrait à l’escroc d’avoir accès à leurs comptes.

La banque centrale a défini des lignes directrices pour aider les utilisateurs de services bancaires numériques à rester protégés, notamment :

• Ne fournissez jamais de moyens d’identification ou d’autres informations personnelles, même si les raisons semblent convaincantes; les banques ou sociétés comme PayPal ne contactent jamais les clients par e-mail pour saisir de telles informations.

• Vérifiez que l’adresse de l’expéditeur est une adresse familière et assurez-vous qu’elle soit précise – par exemple, que l’adresse PayPal est écrite correctement et sans même une petite erreur telle qu’une lettre supplémentaire ou manquante.

• Vérifiez le contenu de la notification. Est-ce un message général ? Vous est-elle personnellement adressée ou s’agit-il d’une lettre qui vous paraît suspecte « Cher client » ? Est-ce en hébreu, dans le cas d’une banque en Israël, ou d’une société nationale ? Le libellé est-il correct ou comporte-t-il des erreurs linguistiques ou grammaticales ? « Un courriel avec une formulation incorrecte ou écrit dans une langue autre que celle dans laquelle l’organisation ou le service a tendance à communiquer avec les clients doit être traité avec méfiance », a déclaré le rapport.

• Méfiez-vous des courriels, SMS ou messages WhatsApp qui auraient été envoyés par une banque ou une société de carte de crédit avec un lien vers des sites Web.

• Installez un logiciel de protection sur les PC et les téléphones portables et suivez les mises à jour du système d’exploitation.

• Si vous avez le moindre doute, ne répondez à aucun avis et ne cliquez sur aucun lien avant de vérifier avec la banque ou la société concernée, a déclaré la Banque d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...