Rechercher

La bibliothèque de Ruth Bader Ginsburg vendue pour 2,35 M de $

L'exemplaire de la Harvard Law Review de 1957-58 de la défunte juge de la Cour suprême des États-Unis, portant son nom et des annotations manuscrites, est adjugé 100 312,50 dollars

La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg lors d'un événement organisé par le Museum of the City of New York avec WNET-TV à la New York Academy of Medicine à New York, le 15 décembre 2018. (AP Photo/Rebecca Gibian)
La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg lors d'un événement organisé par le Museum of the City of New York avec WNET-TV à la New York Academy of Medicine à New York, le 15 décembre 2018. (AP Photo/Rebecca Gibian)

La bibliothèque de la défunte juge de la Cour suprême des États-Unis, Ruth Bader Ginsburg, a été vendue pour 2,35 millions de dollars, dont un seul livre vendu plus de 100 000 dollars, rapporte CNBC.

La vente aux enchères en ligne qui s’est achevée jeudi comprenait une série de livres, dont une collection de plus de 30 ouvrages sur des sujets juifs.

Le livre le plus vendu a été l’exemplaire de la Harvard Law Review de 1957-58 de Ginsburg, qui a atteint 100 312,50 dollars. Le livre datant de son passage à Harvard porte son nom en lettres dorées sur le dos et ses annotations manuscrites à l’intérieur.

L’exemplaire personnel de Ginsburg regroupant ses propres écrits et discours a été vendu pour plus de 81 000 dollars.

La vente aux enchères, menée par Bonham’s, comprenait tout, depuis ses manuels de droit jusqu’à des copies de mémoires de célébrités et des livres de ses collègues juges de la Cour suprême. L’un des lots de la vente comprend une liste de 15 titres liés à l’histoire et à l’expérience juives provenant de la bibliothèque de Mme Ginsburg.

Parmi eux, on trouve Rabin : Our Life, His Legacy, un livre écrit et signé par Leah Rabin sur son mari, Yitzhak Rabin, le Premier ministre israélien assassiné en 1995. Parmi les autres ouvrages du lot, citons It Takes a Dream : The Story of Hadassah, de Marlin Levin, et Jewish Legal Writings by Women, de Micah D. Halpern et Chana Safrai. Le lot est parti pour 8 287,50 dollars.

Un autre lot intitulé « Histoire et droit juifs » comprenait Jewish Justices of the Supreme Court : from Brandeis to Kagan, de David G. Daily ; Kaddish de Leon Wieseltier ; et Great Jewish Women, de Robert et Elinor Slater. Ce lot comprenait également un livre sur la loi juive offert à Ginsburg par l’un des auteurs, Menachem Elon, un ancien juge de la Cour suprême israélienne décédé en 2013. Il a été vendu pour 12 112,50 dollars

Le livre « Lincoln et les Juifs », de Jonathan Sarna et Benjamin Shapell, était inclus dans un lot séparé avec des livres liés à Abraham Lincoln.

Parmi les femmes écrivains juives dont Ginsburg possédait les livres, il y avait Susan Sontag, Gloria Steinem et Annie Leibovitz. Le livre de 2015 de Steinem My Life on the Road avec une inscription à Ginsburg, « À ma très chère Ruth – qui a ouvert la voie pour nous toutes – avec ma reconnaissance éternelle – Gloria« , a été vendu pour près de 53 000 dollars.

Parmi les autres livres vendus, citons un exemplaire dédicacé de Beloved de Tony Morrison, My Year of Magical Thinking de Joan Didion et un livre d’Antonin Scalia, ami proche de Mme Ginsburg à la Cour malgré leurs différences idéologiques. Certains des diplômes honorifiques que Ginsburg a reçus de divers collèges et universités étaient également disponibles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...