Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

La Bourse de Tel Aviv ouvrira désormais le vendredi pour s’aligner sur l’Europe

On ignore si elle restera ouverte le dimanche ; Les actions sont reparties à la hausse après une chute de 12 % suite à l'attaque dévastatrice du 7 octobre

La Bourse de Tel Aviv, le 29 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
La Bourse de Tel Aviv, le 29 novembre 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La Bourse de Tel Aviv prévoit de modifier son calendrier et de rester ouverte le vendredi dans le but d’affirmer son identité mondiale, a-t-elle annoncé jeudi.

Elle espère que la décision de passer d’une semaine de travail comprise entre le dimanche et le jeudi à une semaine alignée sur Wall Street et les bourses européennes lui permettra d’entrer dans le club des fournisseurs d’indices mondiaux MSCI.

La Bourse de Tel Aviv se remet tout juste des effets de l’attaque du Hamas du 7 octobre dernier contre Israël, qui avait fait chuter l’indice large Tel Aviv 125 de 12 % en octobre.

L’indice est aujourd’hui 8 % plus élevé que celui enregistré le 5 octobre, ce alors que l’indice MSCI des actions mondiales a augmenté de plus de 20 % lors de la même période.

L’affectation d’Israël à une nouvelle région comme l’Europe pourrait offrir des opportunités aux marchés de capitaux israéliens, mais MSCI en a déjà refusé le principe en 2022, essentiellement en raison des jours d’ouverture de la bourse.

MSCI, qui fournit des indices d’actions, de titres à revenu fixe et de fonds spéculatifs, a fait passer Israël d’un marché émergent à un marché développé en 2010.

Vue de la bourse de Tel Aviv, le 25 décembre 2018. (Crédit : Adam Shuldman/Flash90)

Selon la proposition de la bourse de Tel Aviv, en collaboration avec l’Autorité israélienne des valeurs mobilières et la Banque d’Israël, les transactions s’effectueraient du lundi au vendredi ou du dimanche au vendredi, les transactions commençant le dimanche à midi, heure locale.

Le volume des transactions le dimanche est généralement bien inférieur à celui du reste de la semaine et les transactions se terminent 90 minutes plus tôt ce jour-là.

Reste encore à fixer la question des échanges commerciaux proches du début du Shabbat, le vendredi après-midi, lorsque la plupart des entreprises israéliennes ferment.

Le shekel s’échange, lui, déjà le vendredi et un certain nombre de services continuent de fonctionner pendant le Shabbat à Tel Aviv, plus que dans la plupart des autres villes israéliennes.

La bourse de Tel Aviv a demandé que les commentaires publics sur son projet lui soient soumis avant le 30 juin prochain.

En janvier, le régulateur israélien des valeurs mobilières avait déclaré à Reuters qu’Israël pourrait passer à une semaine du lundi au vendredi afin d’être inclus dans la catégorie MSCI Europe.

La bourse de Tel Aviv explique qu’actuellement, après la fin des échanges en Israël le jeudi après-midi, les échanges sur les bourses internationales se poursuivent pendant deux séances supplémentaires.

« Cela [a] des effets sur les participants locaux et en particulier sur les investisseurs mondiaux, qui soulignent constamment que les méthodes de trading uniques en Israël constituent un véritable obstacle », explique la bourse, ajoutant que les investisseurs locaux restent exposés aux fluctuations sur ces deux jours et ne peuvent y faire face que le dimanche.

Illustration : Des gens regardent un panneau montrant les fluctuations de prix à la bourse de Tel Aviv. (Crédit : Moshe Shai/FLASH90)

« L’alignement des jours de négociation de la bourse de Tel Aviv sur les normes mondiales contribuerait à améliorer l’accessibilité du marché local aux investisseurs internationaux, actifs et passifs, et aux négociants principaux internationaux, ce qui est susceptible d’améliorer la liquidité sur le marché local », estime-t-elle. « La participation des investisseurs mondiaux au marché des capitaux local est cruciale à la fois pour les entreprises locales et pour l’économie israélienne. »

En plus de faciliter l’inclusion d’Israël dans l’indice MSCI Europe, le changement aurait pour effet d’ajouter un jour de négociation pour les obligations d’État.

« Les avantages globaux potentiels pourraient augmenter l’activité internationale, améliorer la liquidité du marché et permettre aux investisseurs institutionnels locaux d’accroître leur activité sur le marché domestique des capitaux, encourageant d’autres participants locaux à y prendre part », conclut la bourse de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.