Rechercher

La cheffe de la diplomatie chilienne s’excuse pour l’incident de l’envoyé

Après les funérailles de la reine Elizabeth, Antonia Urrejola a exprimé ses regrets au président Herzog pour avoir refusé la lettre de créance du nouvel ambassadeur israélien

La ministre des affaires étrangères du Chili Antonia Urrejola, à droite, à Luque, au Paraguay. (Crédit : AP Photo/Jorge Saenz)
La ministre des affaires étrangères du Chili Antonia Urrejola, à droite, à Luque, au Paraguay. (Crédit : AP Photo/Jorge Saenz)

Après les funérailles de la Reine Elizabeth à Londres qui ont eu lieu lundi, la ministre chilienne des Affaires étrangères a présenté ses excuses au président Isaac Herzog pour l’incident diplomatique survenu la semaine dernière, qui avait empêché le nouvel ambassadeur israélien au Chili, Gil Artzyeli, de présenter sa lettre de créance au président Gabriel Boric.

Selon le bureau de Herzog, Urrejola a exprimé ses regrets pour l’incident et elle a établi clairement que Santiago désirait écrire une nouvelle page dans ses relations avec Israël.

Le Chili avait expliqué que cette querelle inhabituelle avait à voir « avec le caractère politiquement sensible » de la mort d’un adolescent palestinien de 17 ans pendant une opération de Tsahal en Cisjordanie.

Samedi, le ministère des Affaires étrangères du Chili avait annoncé qu’Artzyeli pourrait présenter sa lettre de créance en date du 30 septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...