Rechercher

La FINUL interrompt des travaux de génie militaire de Tsahal à la frontière libanaise

Une pelleteuse militaire aurait franchi la ligne bleue de démarcation de la frontière ; des soldats libanais ont campé toute la nuit pour empêcher Israël de reprendre ses activités

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien et des troupes de la FINUL inspectant une pelleteuse de Tsahal travaillant à la frontière avec le Liban, le 19 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Un soldat israélien et des troupes de la FINUL inspectant une pelleteuse de Tsahal travaillant à la frontière avec le Liban, le 19 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les forces de maintien de la paix des Nations Unies (FINUL) à la frontière libanaise ont brièvement interrompu les travaux de génie militaire israéliens mercredi et jeudi. Une pelleteuse aurait franchi la ligne de démarcation entre les deux pays.

Les sequences enregistrées pendant les deux jours ont montré le godet de l’excavateur au-dessus de la clôture frontalière – qui est entièrement construite en territoire israélien – entre Israël et le Liban.

La pelleteuse a probablement franchi la « ligne bleue » de plusieurs centimètres, ce qui a amené la FINUL, postée au Liban, à intervenir et à arrêter les travaux après des plaintes de l’armée libanaise.

La ligne bleue est marquée par des barils bleus le long de la frontière et se trouve à plusieurs mètres de la clôture israélienne dans certaines zones.

Des soldats libanais armés, certains munis de lance-roquettes, ont été vus dans la zone de l’incident.

Tsahal a déclaré que l’incident s’est produit au cours d’une « activité de génie de routine » près de la ville de Métoula, dans le nord du pays.

« L’activité de génie a été interrompue [mercredi] pendant une courte période et s’est poursuivie par la suite en coordination avec le personnel de la FINUL dans la zone », a déclaré l’armée.

Des soldats israéliens, des soldats libanais et des troupes de la FINUL inspectant les travaux de génie militaire de Tsahal à la frontière entre Israël et le Liban, le 19 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’interruption a duré plus d’une journée jusqu’à ce qu’elle soit apparemment entièrement résolue.

Des soldats libanais armés ont campé toute la nuit pour empêcher Israël de reprendre les travaux et de violer ostensiblement la frontière.

« Aujourd’hui, Tsahal a repris ses activités de génie militaire dans la zone de Métoula en coordination avec la FINUL », a déclaré l’armée jeudi, après que les travaux ont été brièvement interrompus à la suite de nouvelles plaintes.

Les travaux de génie militaire se sont poursuivis dans d’autres zones le long de la frontière.

Les troupes de la FINUL ont mis fin à plusieurs confrontations de ce type entre Tsahal et l’armée libanaise ces dernières années.

La force de maintien de la paix est présente au Liban depuis 1978. Composée de près de 10 000 soldats, elle est déployée dans le sud du pays – un bastion du puissant groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah – pour maintenir une barrière avec Israël, les deux pays étant techniquement toujours en guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : [email protected]
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à [email protected].
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.