La LBCA réclame la suspension d’un employé de l’UE pour injure raciale
Rechercher

La LBCA réclame la suspension d’un employé de l’UE pour injure raciale

Un employé maltais de la Commission européenne aurait agressé une femme, l’insultant de « sale Juive » ; il se défend maintenant en disant avoir des « amis juifs »

La Commission européenne à Bruxelles (Crédit : JLogan/Wikipédia)
La Commission européenne à Bruxelles (Crédit : JLogan/Wikipédia)

Le Congrès juif européen a appelé à la suspension d’un employé maltais de l’Union européenne. Il est accusé d’avoir crié des insultes antisémites sous l’influence de l’alcool.

L’employé de la Commission européenne Stefan Grech a agressé une autre salariée de l’UE en juillet dans un café de Bruxelles aux environs de minuit, l’insultant de « sale Juive » et affirmant qu’« Hitler aurait dû tuer tous les Juifs », selon les mots d’une plainte déposée contre lui à la police locale par la Ligue belge contre l’antisémitisme (LBCA).

La police belge enquête actuellement sur l’événement et la Communauté européenne mène également une enquête interne.

Grech a démissionné vendredi de son poste de chef de l’union commerciale de l’UE « Generation2004 » et a mis son compte Facebook en veilleuse, a rapporté Malta Today.

L’altercation a eu lieu après qu’une Italienne âgée de 50 ans lui a reproché d’arborer une plaque métallique avec le portrait de Benito Mussolini, le leader italien allié de guerre d’Adolf Hitler.

La femme affirme que Grech a commencé à l’attaquer quand elle lui a dit qu’elle « pourrait être juive », selon Malta Today.

« L’homme a pris le signe dans sa main et m’a frappée au visage près de l’oreille gauche. Il a ensuite essayé de me saisir par le cou pour m’étrangler, » a confié la victime présumée à la police, qui n’est pas juive.

Grech a nié avoir agressé la femme, disant qu’il l’a simplement tapotée avec la plaque.

Dans une interview avec le Times of Malta, il a affirmé qu’il avait bu pendant plusieurs heures avant l’incident. Avant d’utiliser la plaque pour frapper la femme, il aurait fait des commentaires, que la LBCA n’a pas détaillés, à propos du conflit israélo-palestinien.

« J’étais sorti fêter mes 10 ans de travail avec la Commission européenne et j’avais bu des mojitos de 19 heures jusqu’à environ minuit quand tout cela est arrivé, » a raconté Grech dans une interview avec le Times of Malta. « Je ne suis pas un raciste. J’ai des amis juifs et noirs et je n’ai rien contre eux », s’est défendu Grech.

Après l’incident, la victime a été emmenée à l’hôpital et traitée pour une commotion cérébrale. L’attaque présumée l’a laissée « dans un état traumatique », a déclaré le directeur de la LBCA, Joel Rubinfeld, qui a rencontré la victime.

Si l’Union européenne a une politique de tolérance zéro pour le racisme et la haine alors Grech doit être immédiatement suspendu jusqu’à ce que l’enquête policière se termine, » a déclaré Moshe Kantor, président du Congrès juif européen, dans un communiqué vendredi.

Grech a été reconnu coupable en 2002 de possession et de distribution de pornographie juvénile, mais a reçu une condamnation avec sursis après qu’il est apparu qu’il avait reçu un traitement psychiatrique pendant une période prolongée avant la déclaration de culpabilité, selon le Times of Malta.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...