La ligne Jérusalem-Tel Aviv paralysée pour défaillance technique
Rechercher

La ligne Jérusalem-Tel Aviv paralysée pour défaillance technique

La liaison entre la capitale et l'aéroport a repris après une interruption de deux heures ; c'est la deuxième perturbation en deux heures

Une vue du train rapide Tel Aviv-Jérusalem dans la vallée HaArazim, aux abords de Jérusalem, le 25 septembre 2018 (Crédit :  Yossi Zamir/Flash90)
Une vue du train rapide Tel Aviv-Jérusalem dans la vallée HaArazim, aux abords de Jérusalem, le 25 septembre 2018 (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

La ligne de train rapide entre Ben Gurion et Jérusalem, qui constitue le premier tronçon d’une liaison expresse entre la capitale et la côte, a été interrompue lundi matin en raison de problèmes sur la voie.

Selon les médias israéliens, l’interruption du trafic était due à une défaillance technique.

Deux heures plus tard, le service a repris.

Dimanche, la compagnie ferroviaire israélienne a réduit temporairement le trafic à un train par heure au lieu de deux, en raison d’une défaillance sur l’une des locomotives électriques.

Les passagers ont été confrontés à de nombreuses perturbations et retards depuis le lancement de la ligne en septembre, notamment la semaine dernière, lorsque la circulation a été interrompue en raison de problèmes techniques.

Dans un autre incident, des utilisateurs ont signalé avoir été immobilisés dans un tunnel pendant 25 minutes peu après avoir quitté la gare Yitzhak Navon à Jérusalem.

La fin des travaux était prévue il y a déjà quelques années. Mais le lancement de la ligne a été reporté de cinq mois.

Le projet prévoyait de relier Jérusalem à Tel Aviv, mais en raison de retards dans l’électrification des lignes de l’aéroport à Tel Aviv, la seule liaison existante permet de rejoindre Jérusalem à l’aéroport pour le moment.

La section montagneuse entre Jérusalem et Latroun compte cinq tunnels et quelques kilomètres de pont, qui offrent une vue imprenable sur les collines de Jérusalem.

Dans les mois à venir, la ligne sera prolongée, d’abord jusqu’aux gares de Tel Aviv, et ensuite jusqu’à Herzliya. En fonction de l’heure, il y aura jusqu’à 4 trains par heure dans chaque direction, qui circuleront à 160 kilomètres heures.

Le projet a été conçu en 2001, pour un coût estimé à environ 3,5 milliards de shekels (828 millions d’euros).

Les travaux ont commencé en 2005 et ont été interrompus à cause de l’opposition des écologistes jusqu’en 2009. Le percement des tunnels a repris en 2012. Le coût final s’est élevé à environ 6,5 milliards de shekels (1,5 milliard d’euros).

Le train rapide vers Tel Aviv était très attendu par les voyageurs qui n’avaient qu’un chemin de fer qui traversait les collines de Jérusalem dans une vieille rare de l’ère ottomane pendant plus d’une heure.

D’anciens ouvriers se sont récemment adressés aux médias pour signaler les dangers du train express.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...