La Liste arabe unie critique Gantz, qui a appelé seulement 3 des 4 dirigeants
Rechercher

La Liste arabe unie critique Gantz, qui a appelé seulement 3 des 4 dirigeants

Le chef de Kakhol lavan a affirmé aux députés de la Liste arabe unie qu'il s'engage à former un gouvernement représentant les Juifs et les Arabes

Le chef de Kakhol lavan Benny Gantz (au centre) rencontre les dirigeants de la Liste arabe unie, Ayman Odeh (à gauche) et Ahmed Tibi (à droite), le 31 octobre 2019. (Crédit : Ofek Avshalom)
Le chef de Kakhol lavan Benny Gantz (au centre) rencontre les dirigeants de la Liste arabe unie, Ayman Odeh (à gauche) et Ahmed Tibi (à droite), le 31 octobre 2019. (Crédit : Ofek Avshalom)

Le chef de Kakhol lavan Benny Gantz a appelé lundi les chefs de trois des quatre factions qui composent la Liste arabe unie et leur a indiqué qu’il était déterminé à former un gouvernement qui servirait les Israéliens juifs et arabes et à empêcher la tenue d’un quatrième scrutin dans les mois à venir, a rapporté un court communiqué diffusé par le parti centriste.

Le dirigeant a effectué ces appels téléphoniques moins d’une semaine avant que les représentants des partis ne rencontrent le président Reuven Rivlin et lui recommandent éventuellement un membre de la Knesset pour former un gouvernement.

Si la Liste arabe unie, une alliance des quatre plus grands partis à majorité arabe, décide de recommander Gantz, cela améliorerait probablement ses chances que Rivlin le choisisse en premier afin de tenter de former une coalition.

La Liste arabe unie a remporté un record de 15 sièges lors des élections législatives de la semaine dernière, devenant ainsi le troisième parti à la Knesset.

Ayman Odeh, le président de la Liste arabe unie, a critiqué Gantz pour ne pas avoir appelé tous les dirigeants des partis qui composent la Liste arabe unie.

Mtanes Shihadeh, chef de la faction Balad de la Liste arabe unie, lors d’un événement de campagne électorale, le 20 août 2019. (Crédit : Gili Yaari / Flash90)

« Benny Gantz m’a appelé, comme il a appelé Mansour Abbas et Ahmad Tibi, mais pas Mtanes Shihadeh. Ce comportement est inacceptable pour nous », a déclaré Odeh dans un message posté sur Facebook. « J’ai appelé Benny Gantz [en retour] et je lui ai clairement dit que cette approche était totalement inacceptable, et qu’il ne trouvera pas de partenaire en nous suite à cela. »

Mansour Abbas est le chef du parti islamiste Ra’am et Ahmad Tibi est le président du Ta’al, parti exclusivement arabe. Mtanes Shihadeh est le premier député représentant Balad, parti nationaliste et laïc.

Odeh a ajouté que « nous agissons en tant que [groupe] unifié plus que jamais cette semaine, et nous n’accepterons pas que quiconque, et avant tout Benny Gantz, nous divise ».

Balad a souvent été critiqué par les partis sionistes pour son rejet de l’idée qu’Israël est un État juif et pour son soutien à la transformation d’Israël en un pays avec des droits nationaux et civils égaux pour les Arabes et les Juifs.

Heba Yazbak, députée de Balad en seconde sur la liste du parti, a été critiquée pour une publication de 2015 sur Facebook dans laquelle elle avait rendu hommage à Samir Kuntar, un terroriste qui, en 1979, avait participé au meurtre brutal de membres d’une famille israélienne à Nahariya.

Tibi a ensuite déclaré dans un communiqué que la Liste était « unie » et ne pouvait pas « être scindée », mais a noté que Kakhol lavan avait demandé à rencontrer la Liste arabe unie, incluant toutes ses factions, « pour discuter de la question de la recommandation au président et de d’autres questions à l’ordre du jour ».

Plus tard lundi, Tibi a tweeté que Kakhol lavan avait demandé que la réunion se tienne ce mardi.

Shihadeh a déclaré qu’il « ne s’attendait pas à recevoir un appel de Gantz et qu’il n’était pas surpris de ne pas avoir été appelé ».

« Je représente un parti qui a une large base d’électeurs et qui fait partie de la Liste arabe unie et cela restera ainsi », a-t-il déclaré. « Nous n’agissons que conformément à l’intérêt de notre base électorale, dont le premier intérêt est de renverser Netanyahu et les politiques racistes qu’il mène. »

Ayman Odeh (C), leader du parti Hadash qui fait partie de l’alliance de la Liste arabe unie, intervient avec d’autres leaders au siège de Shefa Amr, le 2 mars 2020, après la fermeture des bureaux de vote. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

À la suite des élections de septembre dernier, Balad était le seul parti de la Liste arabe unie à ne pas avoir recommandé Gantz en tant que Premier ministre.

Abbas a quant à lui déclaré que la « sensibilisation » du président de Kakhol lavan envers la Liste arabe unie constituait « une déclaration d’intentions positives ».

« La chose la plus importante, c’est le sens de ce qu’il a dit. C’est une invitation franche à coopérer dans la période à venir afin de servir tout le monde – les Arabes et les Juifs », a-t-il déclaré. « Nous voulons traduire nos réalisations électorales avec nos 15 représentants à la Knesset afin d’améliorer nos droits, avancer et faire face aux problèmes qui menacent notre présent et notre avenir. »

Abbas et d’autres membres de la Liste arabe unie ont déclaré vouloir travailler à des solutions concernant un certain nombre de questions auxquelles sont confrontées les communautés arabes, comme la criminalité rampante, l’insuffisance de cadastres et des permis de construire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...