Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

La Malaisie interdit ses ports aux cargos israéliens

Les bateaux à destination d'Israël seront aussi interdits de charger des marchandises dans n'importe quel port de ce pays d'Asie du Sud-Est majoritairement musulman

Le nouveau Premier ministre malaisien, Anwar Ibrahim, signe des documents lors de la cérémonie de prestation de serment au Palais national de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 24 novembre 2022. (Crédit : Mohd Rasfan/Pool Photo via AP)
Le nouveau Premier ministre malaisien, Anwar Ibrahim, signe des documents lors de la cérémonie de prestation de serment au Palais national de Kuala Lumpur, en Malaisie, le 24 novembre 2022. (Crédit : Mohd Rasfan/Pool Photo via AP)

La Malaisie a interdit mercredi aux cargos israéliens d’accoster dans les ports du pays, en réponse à la guerre entre le groupe terroriste islamiste du Hamas et Israël qui, selon Kuala Lumpur, « ignore les principes humanitaires fondamentaux ».

Les bateaux à destination d’Israël seront aussi interdits de charger des marchandises dans n’importe quel port de ce pays d’Asie du Sud-Est majoritairement musulman, a précisé son Premier ministre Anwar Ibrahim dans une déclaration.

La compagnie israélienne de transport maritime ZIM, qui était autorisée depuis 2002 en Malaisie bien que les deux pays n’aient pas de relations diplomatiques, est aussi concernée, a ajouté le Premier ministre.

« Ces sanctions sont une réponse aux actions d’Israël qui ignorent les principes humanitaires fondamentaux et violent les lois internationales avec le massacre continu et les violences envers les Palestiniens », a-t-il estimé.

Israël a promis de détruire le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, après l’attaque menée par le mouvement terroriste palestinien sur le sol israélien le 7 octobre qui a fait environ 1 140 morts, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP à partir des derniers chiffres officiels israéliens.

Quelque 250 personnes ont été prises en otage par le Hamas lors de cette attaque, dont 129 sont toujours à Gaza, selon les autorités israéliennes.

Les deux camps semblent multiplier les signaux en faveur d’une nouvelle trêve des combats, après une première pause qui avait duré une semaine fin novembre. Celle-ci avait permis d’échanger des otages civils israéliens et étrangers du Hamas contre des prisonniers palestiniens détenus en Israël pour atteinte à la sécurité nationale et d’acheminer davantage d’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.