Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

La marine iranienne dit avoir « forcé » un sous-marin américain à faire surface

L'information a été démentie par la 5e flotte des Etats-Unis basée dans le Golfe, qui dénonce "un exemple de la désinformation iranienne qui déstabilise la région"

Cette photo publiée par l'US Navy montre l'USS Florida, un sous-marin lanceur de missiles guidés capable de transporter jusqu'à 154 missiles Tomahawk. (Crédit : US Navy via AP)
Cette photo publiée par l'US Navy montre l'USS Florida, un sous-marin lanceur de missiles guidés capable de transporter jusqu'à 154 missiles Tomahawk. (Crédit : US Navy via AP)

La marine iranienne a annoncé avoir « forcé » jeudi un sous-marin américain à faire surface, alors qu’il empruntait le détroit d’Ormuz, dans le Golfe, une affirmation démentie aussitôt par la marine américaine.

Le commandant de la marine iranienne, Shahram Irani, a indiqué que le sous-marin américain USS Florida, en immersion, « s’approchait (des eaux territoriales iraniennes) dans un silence total ».

Un sous-marin iranien l’a « forcé » à faire surface après qu’il a pénétré brièvement dans les eaux territoriales iraniennes, a déclaré M. Irani à la télévision d’Etat, affirmant que l’Iran allait porter l’affaire devant les instances internationales.

Une information « absolument fausse », a réagi la 5e flotte des Etats-Unis basée dans le Golfe. « Aucun sous-marin américain n’a traversé le détroit d’Ormuz récemment », a-t-elle ajouté dans un bref communiqué sur Twitter, dénonçant « un exemple de la désinformation iranienne qui déstabilise la région ».

La zone du détroit d’Ormuz, point de passage stratégique pour le commerce mondial de pétrole, reliant le Golfe à la mer d’Oman, est au cœur de vives tensions.

Ennemi juré des Etats-Unis, l’Iran dénonce régulièrement la présence de forces étrangères, notamment la 5e Flotte américaine stationnée à Bahreïn, menaçant à plusieurs reprises de bloquer le détroit en cas d’action militaire de Washington dans la zone.

Ce sont les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique, qui contrôlent les opérations navales dans le Golfe, et sont chargés d’assurer la sécurité du détroit.

Washington a accusé de son côté à plusieurs reprises l’Iran de perturber le trafic maritime dans la zone.

En juin 2022, la marine américaine avait dénoncé la manière « dangereuse » avec laquelle avaient interagi trois navires des Gardiens de la Révolution lors du passage de bateaux de la marine américaine dans le détroit.

En janvier 2020, l’Iran avait tiré des missiles sur une base aérienne américaine en Irak qui abritait des troupes américaines, pour venger l’assassinat quelques jours plus tôt de l’ancien chef de la Force al-Qods, chargée des opérations extérieures des Gardiens de la Révolution, Qassem Soleimani, par un raid américain à Bagdad.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.