Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

La plus ancienne Bible hébraïque presque complète bientôt exposée à New York

Évalué entre 30 et 50 millions de dollars, le Codex Sassoon pourra être vu, sur rendez-vous, dans les locaux de la maison de vente aux enchères Sotheby’s avant la vente

Le Codex Sassoon, la plus ancienne Bible hébraïque du monde. (Avec l’aimable autorisation de Sotheby’s via la JTA)
Le Codex Sassoon, la plus ancienne Bible hébraïque du monde. (Avec l’aimable autorisation de Sotheby’s via la JTA)

New York Jewish Week via JTA – Après un passage à Londres, Tel Aviv et ailleurs, la plus ancienne Bible hébraïque presque complète du monde sera exposée à New York à partir de dimanche.

Connu sous le nom de Codex Sassoon, l’ouvrage – rédigé par un scribe juif sur 400 pages de parchemin il y a environ 1 100 ans – sera exposé à la maison de vente aux enchères Sotheby’s (1334 York Ave.), sur rendez-vous, jusqu’au mardi 16 mai. Le lendemain, il sera vendu aux enchères et devrait rapporter entre 30 et 50 millions de dollars, ce qui pourrait en faire le livre ou document le plus cher jamais vendu.

« Le Codex Sassoon occupe depuis longtemps une place unique, quasi-légendaire, dans le panthéon des documents historiques. C’est indéniablement l’un des textes les plus importants et les plus singuliers de l’histoire de l’humanité », explique Richard Austin, responsable pour le monde des livres et manuscrits chez Sotheby’s. « Le Codex a une présence et une gravité incomparables, qui s’expliquent par plus de 1 000 ans d’histoire. »

Le Codex Sassoon porte le nom du collectionneur de livres David Solomon Sassoon – membre de l’influente dynastie juive Sassoon – qui l’a acquis en 1929 lorsqu’il a refait surface après 600 ans. Sassoon l’a alors payé 350 livres sterling, l’équivalent de 28 000 dollars aujourd’hui.

Sassoon a ajouté son ex-libris, sur la couverture intérieure de la reliure, comme l’ont fait avant lui les détenteurs juifs de ce livre, qui se trouvaient pour l’essentiel dans ce qui est la Syrie d’aujourd’hui.

Le dossier joint à la vente ne dit pas ce qui est advenu entre le moment où la synagogue qui le possédait a été détruite et son achat par Sassoon.

Le propriétaire le plus récent du Codex Sassoon est Jacqui Safra, membre de la célèbre dynastie bancaire juive, qui l’a fait dater au carbone 14 afin d’estimer son âge, 1 100 ans. Seuls les manuscrits de la mer Morte et certains textes fragmentaires du début du Moyen Âge sont plus anciens, explique Yosef Ofer, professeur d’études bibliques à l’Université Bar Ilan d’Israël, à l’Associated Press.

Le Codex Sassoon sera visible gratuitement au musée Anu, du 23 au 29 mars 2023, avant d’être acheminé à New York pour y être vendu par Sotheby’s. (Crédit : Jessica Steinberg/Times of Israel)

Le livre a été brièvement exposé au British Museum en 1982 ; son visionnement chez Sotheby’s New York est une occasion rare pour le public de voir le livre ancien en personne.

Selon un communiqué de presse de Sotheby’s, le Codex Sassoon donne « un aperçu critique du développement et de la propagation des religions abrahamiques, ainsi que de la transition des traditions orales vers les traditions littéraires. Ses siècles d’annotations et d’inscriptions témoignent de l’histoire du Levant au Moyen Âge ». Il contient les 24 livres de la Bible hébraïque et il ne lui manque que 12 feuillets. (La première Bible hébraïque complète est le Codex de Leningrad, qui date d’environ 1008 de notre ère, soit un siècle après le Codex Sassoon.)

La bible « Codex Sassoon » est exposée chez Sotheby’s à New York, le 15 février 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

« Le Codex Sassoon révèle une transformation de grande ampleur dans l’histoire de la Bible hébraïque », estime Sharon Mintz, spécialiste des livres et manuscrits chez Sotheby’s Judaica.

« Le texte biblique sous forme de livre marque un tournant dans la façon dont nous percevons l’histoire de la Parole divine au fil des milliers d’années. C’est un témoignage transformateur de la façon dont la Bible hébraïque a influencé la civilisation – arts, culture, droit, politique – pendant des siècles. »

Les galeries Sotheby’s New York sont gratuites et ouvertes au public. Pour prendre rendez-vous et voir le Codex Sassoon, cliquez ici.

Jackie Hajdenberg a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.