Israël en guerre - Jour 286

Rechercher

La plus importante délégation de la Chambre des Lords britannique en Israël

Le groupe s'inquiète de la réforme du système judiciaire prévue, mais se concentre sur des mesures pratiques visant à améliorer les échanges commerciaux entre les alliés

Un groupe de membres de la Chambre des Lords britannique, à la Knesset, en mai 2023. (Crédit : Porte-parole de la Knesset)
Un groupe de membres de la Chambre des Lords britannique, à la Knesset, en mai 2023. (Crédit : Porte-parole de la Knesset)

LONDRES (JTA) – La plus grande délégation officielle de la Chambre des Lords britannique s’est rendue en Israël pour une mission d’enquête de quatre jours, reflétant ainsi les relations de plus en plus étroites entre Jérusalem et Londres.

Le groupe multipartite de 20 collègues, qui comprend l’ancien chef du Parti conservateur Michael Howard et le député de longue date du parti du Labour David Watts, est arrivé en Israël dimanche. Lord Eric Pickles, l’envoyé spécial du Royaume-Uni pour les questions post-Shoah, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency depuis Tel Aviv que la délégation avait fait part de ses inquiétudes lors de réunions avec des responsables israéliens au sujet des propositions largement critiquées du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à réformer le système judiciaire.

« Mais la plupart des discussions que nous avons eues avec les Israéliens ont été moins philosophiques que pratiques », a déclaré Pickles.

Cette visite survient à un moment fort des relations entre Israël et le Royaume-Uni. Netanyahu s’est rendu à Londres en mars, peu après la signature d’un accord bilatéral visant à renforcer les liens jusqu’en 2030. La Grande-Bretagne et Israël négocient depuis juillet 2022 la mise à jour d’un accord commercial existant pour l’ère post-Brexit.

« Nous ne nous contentons plus de considérer Israël comme un bon allié dans la lutte contre le terrorisme, mais également comme un partenaire en matière d’innovation », a déclaré Pickles, ajoutant qu’un médicament sur six utilisé par le Service national de santé britannique était basé sur des brevets israéliens. « Nous sommes passés d’une position polie et intéressée à une position où nos économies sont de plus en plus liées. »

« Je doute que nous ayons connu une situation où le gouvernement au pouvoir soit plus pro-Israël », a ajouté Pickles, en faisant référence à la coalition du Premier ministre britannique Rishi Sunak. Le chef du Labour, Keir Starmer, s’est efforcé de ramener son parti dans les faveurs des électeurs juifs qui ont été aliénés pendant le mandat de Jeremy Corbyn (Labour), un ancien dirigeant de gauche rongé par l’antisémitisme.

Eric Pickles s’exprimant lors d’un événement des Conservative Friends of Israel. (Crédit : Conservative Friends of Israel)

Le voyage, organisé par le European Leadership Network et le groupe parlementaire multipartite Grande-Bretagne-Israël (All-Party Parliamentary Group – APPG), doit s’achever jeudi. La délégation a rencontré le président de la Knesset, Amir Ohana, et la ministre des Renseignements, Gila Gamliel, ainsi que d’autres hommes politiques, universitaires et responsables de la sécurité israéliens. Le groupe a également visité des zones situées le long de la frontière entre Israël et la Bande de Gaza, ainsi qu’un système de défense aérienne Dôme de fer stationné près de la ville frontalière de Sderot.

Mardi, Howard et Leslie Turnberg, membre de longue date de la Chambre des Lords, ont déposé des couronnes de fleurs et allumé la flamme du souvenir à Yad Vashem, lors d’une visite au mémorial des victimes de la Shoah. Turnberg, co-président de l’APPG, a déclaré qu’il espérait que cette visite contribuerait à « approfondir les relations bilatérales » entre Israël et le Royaume-Uni.

La délégation a également rencontré Ziad Abu Amr, vice-Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP), à Ramallah.

« La discussion a été polie, mais néanmoins ferme », a déclaré Pickles, un partisan de longue date d’Israël. « Il y avait une certaine uniformité dans les arguments que nous avions entendus pendant de nombreuses années. »

Parmi les questions soulevées lors de la réunion de Ramallah figuraient l’état d’avancement du processus de paix moribond et la situation de plus en plus tendue en matière de sécurité dans les villes de Jénine et de Naplouse, en Cisjordanie. L’attaque terroriste menée contre une mère israélo-britannique et ses deux filles en Cisjordanie en avril a également été évoquée.

La violence en Cisjordanie et à Gaza s’est intensifiée ces derniers mois. À la mi-mai, Israël et le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien ont échangé des tirs pendant cinq jours au cours de la pire série de combats avec des terroristes dans la Bande de Gaza depuis 2021. Les dirigeants britanniques des deux partis ont souligné à plusieurs reprises la nécessité de désamorcer les tensions entre Israël et les Palestiniens.

Pickles a ajouté qu’il espérait voir la Grande-Bretagne et les Palestiniens s’impliquer davantage dans les négociations des Accords d’Abraham, notamment au sein du Forum du Néguev, le groupe de coopération créé l’année dernière entre Israël et ses nouveaux partenaires dans la région.

Pickles a également déclaré qu’il espérait que le roi Charles se rendrait à son tour en Israël, une possibilité qui a fait l’objet de rumeurs au cours des dernières semaines.

« Je l’espère », a-t-il déclaré. « Ce serait merveilleux qu’il vienne. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.