La police arrête les frères de l’attaquant de Jérusalem Est
Rechercher

La police arrête les frères de l’attaquant de Jérusalem Est

Après l'attaque devant la Vieille Ville, une policière est dans un état très grave, son collègue est dans un état stable avec des blessures mineures

La police israélienne monte la garde rue du sultan Souleymane, près de l'entrée de la porte d'Hérode de la Vieille Ville de Jérusalem, où un homme de Jérusalem Est a poignardé et blessé deux policiers israéliens, le 19 septembre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
La police israélienne monte la garde rue du sultan Souleymane, près de l'entrée de la porte d'Hérode de la Vieille Ville de Jérusalem, où un homme de Jérusalem Est a poignardé et blessé deux policiers israéliens, le 19 septembre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

La police israélienne a arrêté lundi les trois frères d’un habitant de Jérusalem Est qui a poignardé et blessé deux policiers devant la Vieille Ville de la capitale plus tôt dans la journée.

Les trois homme sont suspectés d’avoir exprimé leur soutien aux attaques à l’arme blanche. La police enquête pour déterminer s’ils ont aidé leur frère à prévoir et mener cette attaque.

L’assaillant, Ayman Kurd, 20 ans, habitant du quartier de Ras el-Amoud, a été grièvement blessé par balles au cours de l’attaque, a annoncé la police.

Une policière de 38 ans a été grièvement blessée au cours de l’assaut, et un autre policier, âgé de 45 ans, a subi des blessures mineures.

La vidéo de la caméra de surveillance des lieux montre Kurd s’approcher des policiers par l’arrière puis les poignarder à plusieurs reprises avant de se faire tirer dessus par un policier.

La policière a été transportée au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem, et le policier à l’hôpital Hadassah Ein Kerem, dans un état conscient avec de multiples blessures à l’arme blanche sur le haut du corps.

Lundi également, des garde-frontières ont abattu deux Palestiniens qui cherchaient à mener une attaque au couteau près du site de pèlerinage du Tombeau des Patriarche à Hébron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...