2 policiers blessés dans une attaque au couteau à Jérusalem
Rechercher

2 policiers blessés dans une attaque au couteau à Jérusalem

Une policière grièvement blessée et son collègue modérément blessé pendant l'attaque qui a eu lieu devant la porte de Hérode de la Vieille Ville

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Secouristes et policiers sur la scène d'une attaque au couteau devant la porte d'Hérode de la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Secouristes et policiers sur la scène d'une attaque au couteau devant la porte d'Hérode de la Vieille Ville de Jérusalem, le 19 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Deux policiers ont été blessés lundi matin pendant une attaque au couteau qui a eu lieu devant la porte d’Hérode de la Vieille Ville de Jérusalem, a annoncé la police, alors qu’une nouvelle vague d’attaques à Jérusalem et en Cisjordanie semble persister pendant un quatrième jour de suite.

Une policière, qui a environ 20 ans, a été grièvement blessée pendant l’attaque. Son collègue, un homme de 45 ans, a été modérément blessé, selon Magen David Adom (MDA).

L’attaquant a été grièvement blessé par balle, selon la police.

Selon la police, l’attaquant est arrivé derrière les policiers et les a poignardés à plusieurs reprises avant d’être blessé par balle.

La policière a été transportée au centre médical Shaare Zedek de la capitale, et son collègue à l’hôpital Hadassah Ein Kerem, selon MDA.

« Une policière a été transportée au centre avec une blessure à l’arme blanche au cou. Elle était dans un état grave, inconsciente, et sous ventilateur », a déclaré un porte-parole de Shaare Zedek.

Après avoir été opérée, elle est dans un état « très grave mais stable », a annoncé l’hôpital dans un communiqué. Elle a été placée en coma artificiel dans l’unité de soins intensifs.

Le policier a subi de multiples blessures au couteau dans le haut du corps, mais était conscient, a déclaré un porte-parole de Hadassah.

La police de Jérusalem a fermé les magasins d’une importante rue de Jérusalem Est lundi après l’attaque.

« Les magasins le long de la rue du sultan Souleymane ont été fermés dans le cadre de l’enquête sur les circonstances de l’incident », a déclaré la police dans un communiqué.

La police a rapidement précisé qu’il ne s’agissait « pas d’une mesure punitive, mais juste purement professionnelle. »

L’attaquant est Ayman al-Kurd, 20 ans, un habitant du quartier Ras al-Amoud de Jérusalem Est. Les noms des victimes n’ont pas encore été rendus publics.

Six attaques ont eu lieu pendant le week-end (quatre attaques au couteau, une attaque à la voiture bélier, et des jets de pierre), prenant beaucoup d’Israéliens par surprise, alors que les violences qui avaient marqué 2015 et le début de l’année 2016 semblaient avoir fortement diminué ces derniers mois, et soulevant la crainte que des attaques régulières ne reprennent.

« [La fête de l’Aïd al-Adha] et le mois de septembre sont toujours plus susceptibles de présenter des pics d’activités palestiniennes violentes », a déclaré samedi un responsable militaire anonyme.

« La motivation et l’inspiration pour mener des attaques contre des Israéliens restent fortes », a-t-il souligné.

Cette dernière année, Israël a connu une vague d’attaques terroristes palestiniennes dites de « loups solitaires », qui ont tué 35 Israéliens et quatre ressortissants étrangers depuis octobre 2015. Plus de 200 Palestiniens ont également été tués – les deux tiers pendant qu’ils attaquaient des Israéliens, et les autres pendant des affrontements avec les troupes, selon l’armée israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...