La police italienne arrête un homme ayant vandalisé une synagogue
Rechercher

La police italienne arrête un homme ayant vandalisé une synagogue

Surpris par des caméras de vidéosurveillance, l'individu est accusé d'avoir brisé deux vitres "à des fins de haine ethnique et religieuse"

La principale synagogue de la ville italienne de Trieste. (CC BY-SA Zacqary Adam Xeper/Wikimedia Commons)
La principale synagogue de la ville italienne de Trieste. (CC BY-SA Zacqary Adam Xeper/Wikimedia Commons)

La police de la ville de Trieste, dans le nord-est de l’Italie, a analysé des vidéos de surveillance pour identifier et arrêter un homme soupçonné d’avoir vandalisé la synagogue de la ville à deux reprises au cours des derniers mois.

Le suspect est accusé d’avoir brisé deux vitres « à des fins de haine ethno-religieuse », a déclaré la police.

Un communiqué publié cette semaine indique qu’une analyse minutieuse de la vidéo a permis à la police d’identifier le suspect, un Italien au chômage d’environ 30 ans, déjà « connu de la police ».

Les forces de l’ordre ont rapporté qu’il avait brisé les fenêtres extérieures de la synagogue le 24 octobre 2019 et le 3 janvier 2020. La police de Trieste a publié sur sa page Facebook des images de vidéosurveillance montrant l’homme faire des allers-retours devant la synagogue et sauter sur le mur d’enceinte. Il s’est également tourné vers la caméra, a fait un signe de croix et imité un tir de pistolet.

D’après la police, l’individu, dont le nom n’a pas été divulgué, a avoué les faits de vandalisme, disant qu’ils avaient une « signification mystico-religieuse ». Les médias locaux ont rapporté que lorsque la police l’a arrêté, il leur a crié des invectives antisémites, notamment « je tuerai tous les Juifs – Si vous étiez Juifs et que nous étions en guerre, je vous tuerais tous les deux ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...