La police militaire enquête sur la mort d’un Palestinien en Cisjordanie
Rechercher

La police militaire enquête sur la mort d’un Palestinien en Cisjordanie

Azzedine Tamimi, 21 ans, a été touché par les tirs après avoir jeté une pierre sur un soldat à Nebi Saleh ; BTselem affirme que l'ambulance a été empêchée de l'emmener à l'hôpital

Capture d'écran d'une vidéo qui aurait montré des soldats de l'armée israélienne aux côtés d'un Palestinien blessé, Azzedine Tamimi, suite aux tirs de l'armée à  Nebi Saleh, en Cisjordanie, le 6 juin 2018 (Capture d'écran : YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo qui aurait montré des soldats de l'armée israélienne aux côtés d'un Palestinien blessé, Azzedine Tamimi, suite aux tirs de l'armée à Nebi Saleh, en Cisjordanie, le 6 juin 2018 (Capture d'écran : YouTube)

La police militaire a ouvert une enquête jeudi sur des tirs qui ont entraîné la mort d’un Palestinien, tué par les soldats vingt-quatre heures auparavant dans le village de Nebi Saleh, en Cisjordanie, a fait savoir l’armée dans un communiqué.

« Une enquête de la police militaire a été ouverte concernant les circonstances du décès d’un Palestinien tué par balles par l’armée au cours d’une opération d’arrestation à Nebi Saleh, le 6 juin 2018. Le Palestinien a été touché par des tirs après qu’il a jeté une pierre vers un soldat israélien », a fait savoir l’armée.

Azzedine Tamimi, 21 ans, a été tué par les soldats israéliens mercredi matin dans ce village situé au nord-ouest de Ramallah.

Cette fusillade est survenue dans un contexte d’affrontements qui ont éclaté lorsque les soldats sont entrés dans la petite municipalité pour y arrêter un suspect.

Le groupe de défense des droits de l’Homme B’Tselem a fait savoir que Tamimi avait été grièvement blessé par des tirs durant l’incident et que l’armée avait empêché dans un premier temps à l’ambulance de quitter les lieux pour l’évacuer vers l’hôpital. Les militaires ont indiqué qu’ils se pencheraient sur cette information.

Une vidéo qui aurait été prise après l’incident et qui a été partagée sur les réseaux sociaux montre des soldats israéliens tentant de soigner l’homme, alors que des manifestants furieux les alpaguent avec force.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...