La première sonde lunaire israélienne réussit sa première manoeuvre
Rechercher

La première sonde lunaire israélienne réussit sa première manoeuvre

Selon un communiqué, cette manoeuvre de 30 secondes - effectuée à environ 69,400 kilomètres de la terre - a permis à la sonde de se rapprocher de la lune

Une simulation informatique montre la position de la sonde spatiale israélienne Bereshit après le lancement (Copie d’écran YouTube)
Une simulation informatique montre la position de la sonde spatiale israélienne Bereshit après le lancement (Copie d’écran YouTube)

La sonde lunaire israélienne a terminé avec succès dimanche sa première manoeuvre après une première orbite autour de la terre, selon l’équipe responsable du projet Bereshit qui a été réalisé sur fonds privés.

Selon un communiqué conjoint de l’IAI et de SpaceIL, cette manoeuvre de 30 secondes – effectuée à environ 69,400 kilomètres de la terre – a permis à la sonde de se rapprocher de la lune, où elle sera finalement capturée en orbite.

La manoeuvre « va augmenter le point d’approche le plus proche de la terre de la sonde, à une distance de 600 kilomètres », a noté le communiqué.

« C’est la première fois que le moteur principal de Bereshit a été activé – la manoeuvre a été réussie ! », ajoute-t-il.

La prochaine manoeuvre doit avoir lieu demain.

Bereshit, qui signifie « Genèse » en hébreu, a décollé de Cap Canaveral, en Floride, dans la matinée de vendredi, à bord d’une roquette de type Falcon 9 de la compagnie privée SpaceX, basée aux Etats-Unis et propriété de l’entrepreneur Elon Musk.

La sonde a été placée dans l’orbite de la terre et utilisera de là son propre moteur pour entamer un voyage de sept semaines vers la lune, sur laquelle elle devrait se poser vers le 11 avril.

Si son voyage réussit, Bereshit écrira une double page de l’histoire : En tant que premier alunissage lancé par le secteur privé et en tant que première sonde israélienne à se poser sur la lune.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...