La Russie dément la chute en Iran de quatre missiles visant la Syrie
Rechercher

La Russie dément la chute en Iran de quatre missiles visant la Syrie

L'armée russe a démenti jeudi la chute en Iran de quatre missiles de croisière tirés mercredi vers la Syrie depuis la mer Caspienne, comme l'avait auparavant affirmé un responsable américain

Capture d'écran d'une frappe attribuée aux Russes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Capture d'écran d'une frappe attribuée aux Russes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)

« N’importe quel professionnel sait que lors de ces opérations, nous fixons toujours la cible avant et après l’impact : tous les missiles tirés de nos croiseurs ont atteint leur cible », a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

« C’est un fait. Sinon, cela aurait voulu dire que des cibles de l’Etat islamique éloignées les unes des autres auraient explosé toutes seules », a-t-il ajouté.

Un responsable américain a affirmé jeudi à l’AFP, confirmant une information donnée par CNN, que quatre missiles russes tirés mercredi par la Russie étaient tombés en Iran.

Cette source n’a pas donné de détails sur les régions touchées en Iran, un pays allié de la Russie dans la défense du régime de Bachar al-Assad, ni sur d’éventuels dégâts provoqués par les missiles.

« Contrairement à CNN, nous ne faisons pas référence à des sources anonymes mais nous montrons les parcours de nos missiles et leurs cibles pratiquement en temps réel », a assuré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

Mercredi, le ministre de la Défense russe avait publié sur son site internet une infographie montrant la trajectoire de ces missiles (26, selon elle), à près de 1.500 km de leur destination, survolant l’Iran et l’Irak avant de frapper en Syrie, évitant ainsi l’espace aérien de la Turquie et de l’Azerbaïdjan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...