La tension s’accroît à la frontière avec Gaza ; Explosion près de soldats de Tsahal
Rechercher

La tension s’accroît à la frontière avec Gaza ; Explosion près de soldats de Tsahal

Des ingénieurs de combat répondent par le feu alors que c’est le troisième incident transfrontalier en 24 heures. Plus tôt, une patrouille a été attaquée par un obus de mortier

Les forces israéliennes près de la clôture de sécurité à la frontière antre Israël et la bande de Gaza, en février 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Les forces israéliennes près de la clôture de sécurité à la frontière antre Israël et la bande de Gaza, en février 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Des ingénieurs de combat de Tsahal qui opéraient près de la frontière avec la bande de Gaza mercredi ont rapporté avoir entendu une forte explosion sur place, quelques heures après qu’un obus de mortier a ciblé un autre groupe de soldats le long de la frontière.

Aucun blessé ni dommages matériels n’est à rapporter concernant ces deux incidents.

Après l’explosion, les troupes d’ingénierie ont suivi une procédure de routine et ont ouvert le feu vers des caches possibles dans leur zone.

Plus tôt, après l’attaque à l’obus de mortier, un tank de Tsahal a répondu par le feu en direction d’une “position suspecte” non loin de là, a rapporté un porte-parole de l’armée. Le tir du tank a touché un poste d’observation géré par la branche militaire du Hamas. Personne n’a été blessé lors de la frappe de représailles, mais le poste du Hamas a été endommagé.

Les attaques de mercredi sont la seconde et troisième depuis Gaza en 24 heures, après que des soldats aient essuyé des tirs à la frontière nord mardi.

Cette attaque préalable a vu des coups de feu être tirés depuis l’autre côté de la frontière, touchant un véhicule de Tsahal qui opérait non loin de là. Aucun blessé n’a été signalé, mais une machine d’ingénierie lourde de l’armée a été endommagée par les tirs, a rapporté l’armée.

L’attaque de mardi a eu lieu quelques heures après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu est venu en visite à la section sud de la frontière. Les médias palestiniens à Gaza ont rapporté de nombreux coups de feu de la part des forces israéliennes près de Nahal Oz immédiatement après.

Durant sa visite de la frontière avec Gaza, Netanyahu a dit aux troupes que ces deux dernières années depuis la guerre de l’été 2014 avec le Hamas dans la bande de Gaza ont été les plus calmes depuis de nombreuses années.

Il n’y a pas eu de revendication immédiate pour les attaques de mardi ou de mercredi. Les tensions le long de la frontière ont augmenté ces dernières semaines, des officiels israéliens parlant même d’une possible recrudescence des violence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...