La victime juive d’une attaque au couteau anti-arabe déplore le racisme
Rechercher

La victime juive d’une attaque au couteau anti-arabe déplore le racisme

Uriel Razkan, le survivant de l'agression de Kiryat Ata se souvient que son assaillant juif lui a crié : 'Vous le méritez, bâtards d'Arabes !'

Des policiers israéliens sur la scène où un jeune juif a poignardé un homme arabe dans la ville de Dimona, le vendredi 9 octobre 2015. Trois autres Arabes ont également été blessés dans l'attaque (Photo: police de Dimona)
Des policiers israéliens sur la scène où un jeune juif a poignardé un homme arabe dans la ville de Dimona, le vendredi 9 octobre 2015. Trois autres Arabes ont également été blessés dans l'attaque (Photo: police de Dimona)

Uriel Razkan, un épicier juif de la ville de Kiryat Ata dans le nord d’Israël, a raconté mercredi comment un terroriste juif qui l’avait pris pour un Arabe l’avait poignardé dans une tentative attaque de vengeance au récent terrorisme palestinien.

« Je travaille, et tout à coup je sens quatre coups de couteau dans mon dos », a dit mercredi matin Razkan au micro de la radio de militaire.

« J’ai entendu un cri, ‘Vous le méritez, vous le méritez, bâtards arabes!’. Quand je me retourne, je vois un homme Haredi. Je lui ai crié : ‘Je suis un Juif’, mais il a essayé de continuer. Je me suis enfui ; sinon j’aurais été tué », a raconté Razkan.

Il a déploré le racisme dont témoigne l’attaque.

« Même si j’avais été arabe, cela n’aurait pas été bien. Vous ne devriez poignarder personne », a expliqué Razkan.

Razkan a été attaqué dans un parking devant un magasin de meubles Ikea dans cette banlieue de Haïfa. Il a été hospitalisé avec des blessures légères à modérées.

Son agresseur est en garde à vue.

Selon les informations, l’assaillant s’était d’abord adressé à un homme arabe et lui a demandé s’il était arabe. L’Arabe aurait été effrayé par la question, et lui a repondu qu’il ne l’était pas.

La récente vague de violence en Israël comprend, en marge des attaques palestiniennes meurtrières contre les Juifs israéliens, plusieurs actes de vengeance perpétrés par des Juifs. Vendredi, un adolescent israélien s’est lancé dans une série d’attaques au couteau dans la ville de Dimona dans le sud du pays, blessant trois Palestiniens et un Bédouin.

La ville d’Afula dans le nord, où a eu lieu jeudi une attaque au couteau jeudi contre un soldat israélien, a connu plus tard dans la journée des manifestations anti-arabes. Une foule en colère a également convergé sur une équipe des informations de la Deuxième chaîne et sur son journaliste Fourat Nassar près de la scène de l’attaque.

Jeudi soir à Jérusalem, des militants de l’organisation anti-arabe Lehava, avec des supporters d’extrême-droite du club de football Beitar Jérusalem, ont defilé vers la Vieille Ville, scandant des slogans dont « Mort aux Arabes » et « Mohammed est mort. »

Dans la ville côtière de Netanya le même jour, une foule en colère a frappé un homme arabe. Cinq Israéliens ont été arrêtés.

Mardi deux Israéliens ont été arrêtés sur des soupçons d’intention de poignarder un homme arabe dans le nord d’Israël, a indiqué la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...