Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

L’ADL signale des cas de harcèlement et de haine antisémite sur Facebook – étude

L'Anti-Defamation League indique que certains groupes Facebook au sein de communautés locales sont devenus des "sites toxiques" pour les Juifs, mais aussi pour les autres minorités

Des personnes discutant près d'un panneau Meta à l'extérieur du siège de la société, à Menlo Park, en Californie, le 7 mars 2023. (Crédit : Jeff Chiu/AP)
Des personnes discutant près d'un panneau Meta à l'extérieur du siège de la société, à Menlo Park, en Californie, le 7 mars 2023. (Crédit : Jeff Chiu/AP)

Certains groupes Facebook au sein de communautés locales sont devenus des « sites toxiques de harcèlement » pour les Juifs, les femmes, les défenseurs des droits des personnes LGBTQ+, les immigrés et les personnes de couleur, a déclaré dimanche l’Anti-Defamation League (ADL).

Les chercheurs du Center for Technology and Society (CTS) de l’ADL ont examiné des groupes ou des pages Facebook dans trois régions : un comté de la banlieue de New York où des voisins se sont organisés contre une communauté juive orthodoxe en pleine expansion, une ville près de Boston où une femme de couleur a remporté une élection locale et une petite ville de l’Ohio où une militante des droits en matière de procréation candidate au conseil municipal a été contrainte de quitter son domicile en raison du harcèlement exercé par des groupes extrémistes.

« Contrairement à d’autres formes de harcèlement en ligne, telles que les campagnes de trolling où les cibles ne connaissent pas leurs auteurs, les cibles de harcèlement local sont plus susceptibles d’interagir avec leurs harceleurs dans la vie de tous les jours, habitant la même ville ou la même région, et connaissent souvent des personnes en commun, ce qui rend cette forme de harcèlement encore plus préjudiciable », indique le rapport.

En outre, les chercheurs de l’ADL ont examiné les niveaux de contenu antisémite dans ces communautés en ligne sur Meta’s Facebook et ont constaté qu’elles avaient 5 à 10 fois plus de contenu antisémite que les sites de référence.

« Vous êtes plus susceptible d’être harcelé sur Facebook que sur d’autres plateformes, mais ce harcèlement est rarement visible pour les chercheurs », a déclaré Jordan Kraemer, directeur de la politique et de la recherche, ADL Center for Technology and Society.

« Facebook est devenu une plateforme clé pour les nouvelles de voisinage et les groupes de discussion, servant de nouvelle ‘place publique’. Cependant, le harcèlement reste endémique et les signalements inefficaces, la plateforme prenant rarement, voire jamais, des mesures pour protéger les cibles », a déclaré Kraemer.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.