L’Agence juive publie un bilan partiel des victimes juives du virus
Rechercher

L’Agence juive publie un bilan partiel des victimes juives du virus

Selon les estimations, 2 200 Juifs sont décédés du COVID-19 dans le monde, hors Etats-Unis, les pays de l'ancienne Union soviétique et Israël

Des membres du personnel de l'Agence juive à Jérusalem lors d'un briefing sur les effets de la crise du coronavirus sur les communautés juives de la Diaspora, le 8 juillet 2020. (Autorisation : Agence juive)
Des membres du personnel de l'Agence juive à Jérusalem lors d'un briefing sur les effets de la crise du coronavirus sur les communautés juives de la Diaspora, le 8 juillet 2020. (Autorisation : Agence juive)

JTA — Le nombre de victimes juives du coronavirus dans le monde – sans compter néanmoins les Etats-Unis, Israël et les pays de l’ancienne Union soviétique – se situe à environ 2 200, a déclaré mercredi l’Agence juive.

Le groupe, qui travaille pour renforcer les relations entre Israël et la diaspora, a publié ces chiffres lors d’une conférence sur Zoom qui a rassemblé des responsables de plusieurs communautés juives de la diaspora. 33 décès juifs seraient à déplorer dans les pays du Moyen Orient, 40 au Chili, 50 au Mexique, 70 en Argentine et 100 au Brésil.

Le président de l’Agence juive Isaac Herzog a déclaré que son organisation n’était pas en mesure de confirmer de chiffres pour les Etats-Unis et l’ancienne Union soviétique. Le décompte des victimes israéliennes se situait à 350 vendredi matin.

Herzog a ajouté que certaines communautés juives de la diaspora sont entrées dans une « paralysie littérale » à cause de la crise du coronavirus. Certaines communautés ne peuvent ainsi pas apporter et proposer les services communaux de base, des aides sociales ou des activités éducatives juives, a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...