L’ambassadeur israélien au Brésil raillé pour la « censure » de son plat de homard
Rechercher

L’ambassadeur israélien au Brésil raillé pour la « censure » de son plat de homard

Des traits noirs dissimulent maladroitement les assiettes de Yossi Shelley et de Jair Bolsonaro, réunis autour d'un plat non-casher, suscitant de nombreuses réactions sur Twitter

L'ambassadeur israélien au Brésil Yossi Shelley (d) et le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 7 juillet 2019. (Crédit : ambassade israélienne au Brésil)
L'ambassadeur israélien au Brésil Yossi Shelley (d) et le président brésilien Jair Bolsonaro, à Brasilia, le 7 juillet 2019. (Crédit : ambassade israélienne au Brésil)

L’ambassadeur israélien au Brésil a été l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux après que l’ambassade a apparemment tenté de dissimuler le fait qu’il avait mangé un plat de homard en compagnie du Premier ministre Jair Bolsonaro, en retouchant maladroitement une photo de la table des deux hommes.

La mission israélienne a tweeté dimanche une photo de Yossi Shelley et de Bolsonaro attablés avant un match de football Brésil-Pérou. Leurs assiettes ont été floutées avec des traces noires, apparemment pour tenter de masquer le fait que Shelley mangeait un plat non-casher.

Mais cette retouche maladroite n’a pas complètement caché le contenu de l’assiette, laissant des morceaux de crustacés visibles.

La publication a engrangé de nombreux « likes » et des commentaires qui se moquaient de l’ambassade et de ses tentatives de « censurer » le homard, principalement de la part d’internautes brésiliens. Certains ont ‘sur-édité » la photo en superposant d’autres aliments sur les assiettes de Shelley et de Bolsonaro, et d’autres ont suggéré qu’il aurait suffi de tronquer le tiers inférieur de la photo pour dissimuler les homards.

Shelley a refusé à la demande de commentaires de Ynet au sujet de cette image.

Militant du Likud et ancien homme d’affaires, Shelley a été nommé  ambassadeur au brésil en janvier 2017 par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Son mandat a été marqué par un tournant dans les relations entre les deux pays, notamment depuis l’élection de Bolsonaro.

Bolsonaro, ancien chef militaire, a été largement condamné pour ses propos homophobes, misogynes et racistes durant les 28 années qu’il a passées au congrès brésilien.

Netanyahu a salué avec entrain l’élection de Bolsonaro, qui a un terrain d’entente avec le gouvernement israélien, de droite. Son fervent soutien à Israël a également été très bien reçu par sa base électorale évangéliste.

Image de la remise de la décoration de l’ambassadeur israélien au Brésil, Yossi Shelley, par le président Jair Bolsonaro. (Capture d’écran YouTube)

En Mai, Bolsonaro a remis à Shelley l’Ordre National de la Croix du Sud, la plus haute distinction brésilienne pour les étrangers.

Shelley avait confié au Times of Israël à l’époque qu’il avait été récompensé pour son travail dans le secteur économique au cours des deux dernières années et pour le renforcement des liens entre Israël et le Brésil dans les domaines de la technologie de l’eau, de la sécurité et de la diplomatie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...