L’ambassadeur jordanien : le statu quo israélo-palestinien est « intenable »
Rechercher

L’ambassadeur jordanien : le statu quo israélo-palestinien est « intenable »

Le président Rivlin a loué le royaume hachémite qu'il a qualifié de "lumière brillante de tolérance et d'harmonie"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Reuven Rivlin (à droite) avec l'ambassadeur de Jordanie en Israël, Walid Obeidat, à Tel-Aviv, le 16 juin 2015. (Raphaël Ahren / Times of Israel)
Le président Reuven Rivlin (à droite) avec l'ambassadeur de Jordanie en Israël, Walid Obeidat, à Tel-Aviv, le 16 juin 2015. (Raphaël Ahren / Times of Israel)

Le statu quo entre les Israéliens et les Palestiniens est intenable, a déclaré mardi à Tel-Aviv l’ambassadeur de Jordanie en Israël, en faisant valoir que si les deux peuples apprenaient à se respecter mutuellement, la paix ne pourrait que suivre.

« La Jordanie est convaincue que le maintien de l’état actuel des relations entre Israël et les Palestiniens est insoutenable », a affirmé Walid Obeidat lors d’une réception donnée en l’honneur du 69e jour de l’Indépendance du Royaume hachémite.

« La sécurité vient seulement avec la paix, et la paix vient seulement avec le respect et la coexistence. »

Dans son discours à l’Hôtel Dan Panorama, Obeidat a salué le renforcement de la coopération bilatérale entre Israël et la Jordanie – en particulier dans les domaines de l’eau et du gaz – avant d’aborder le processus de paix au point mort.

« Nous avons toujours besoin de parler de l’importance de la réalisation de la solution à deux Etats », a-t-il dit. L’échec du processus de paix amène la menace de « guerres et conflits militaires récurrents qui nous affectent – des millions de civils ».

« La Jordanie demeure profondément attachée à la solution à deux Etats, dans laquelle un Etat palestinien indépendant, pleinement souverain, émergerait à travers les négociations autour des lignes de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale ; un Etat vivant en paix, dans une véritable sécurité avec Israël et tous les autres pays dans la région. »

Obeidat a offert aux deux parties l’aide de la Jordanie, en mettant l’accent sur l’Initiative de paix arabe, qui offre à Israël des relations diplomatiques complètes avec tous les Etats arabes et musulmans, après la signature d’un accord de paix avec les Palestiniens. La proposition pourrait être « une victoire pour tous », a estimé le diplomate.

Le président Reuven Rivlin, qui a également pris la parole lors de l’événement pourvu d’un riche buffet, ne mentionna le processus de paix que brièvement. « Nous devons renforcer la confiance avec nos cousins, nos voisins les Palestiniens, et la Jordanie joue un grand rôle dans la construction de cette confiance », a-t-il déclaré.

Après avoir salué les invités avec quelques phrases en arabe, Rivlin passa à l’anglais et poursuivit en saluant la Jordanie comme une « lumière brillante de tolérance et d’harmonie » et un « îlot de stabilité dans une région très compliquée ».

מדבריי (בערבית) הערב בקבלת הפנים לרגל היום הלאומי של ירדן: הוד מעלתו המלך עבדאללה בן חסיין והמלכה ראנייה, יורש העצר, הנסיך חסיין בן עבדאללה ה-2, כבוד השגריר, וואליד עבדאת ורעייתו מאיס עבידאת ברצוני לברך את העם הירדני כולו לרגל היום הלאומי של הממלכה ההאשמית של ירדן!

Posted by ‎Reuven Ruvi Rivlin – ראובן רובי ריבלין‎ on Tuesday, 16 June 2015

Le président a également salué la coopération bilatérale dans divers domaines et a rappelé que son défunt père, un connaisseur de l’Islam, avait l’habitude de jeûner pendant le Ramadan, par respect pour ses amis musulmans.

« J’ai grandi en m’instruisant du riche monde de l’islam, qui est plein de beauté, de bonté et de miséricorde », a poursuivi Rivlin.

Les responsables jordaniens s’expriment rarement lors d’événements publics en Israël. Et quand ils le font, leurs discours sont souvent diplomatiques, bien que critiques quant à la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...