L’ancien directeur de l’Agence spatiale israélienne blessé dans l’émeute à Akko
Rechercher

L’ancien directeur de l’Agence spatiale israélienne blessé dans l’émeute à Akko

Le scientifique Avi Har-Even, 84 ans, avait reçu le prix Israël ; il a inhalé de la fumée lorsque l'hôtel où il séjournait a été incendié ; son pronostic vital est engagé

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Avi Har-Even, ancien directeur de l'Israel Space Institute, durant une conférence à l'université Bar Ilan, en février2013. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Avi Har-Even, ancien directeur de l'Israel Space Institute, durant une conférence à l'université Bar Ilan, en février2013. (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’une des personnes grièvement blessées lors des récentes violences entre les communautés juive et arabe est Avi Har-Even, ancien responsable du programme spatial israélien et lauréat du prestigieux prix Israël.

Har-Even, 84 ans, était dans un état critique jeudi après avoir inhalé de la fumée lorsque l’hôtel où il séjournait dans la ville portuaire d’Akko a été incendié deux jours plus tôt.

Il était maintenu sous sédatif et sous respirateur au centre médical Rambam, où il est soigné.

Plusieurs autres clients ont été blessés lorsque l’hôtel Efendi a été incendié mardi lors d’émeutes de résidents arabes de la ville.

Au cours de sa longue carrière militaire, Har-Even a occupé divers postes de recherche et de développement qui ont permis d’introduire des armes de pointe dans l’arsenal militaire et au cours desquels il a dirigé un groupe qui a reçu le prix Israël pour la sécurité.

Après avoir quitté l’armée, Har-Even a commencé à travailler pour Israel Aerospace Industries en 1982, à la tête d’une équipe qui a développé le lance-roquettes satellite Shavit.

Entre 1995 et 2004, Har-Even a dirigé l’Agence spatiale israélienne.

Depuis 2008, il est chargé de recherche au Centre Begin-Sadat d’études stratégiques de l’université Bar Ilan.

Depuis lundi, les affrontements ont donné lieu au pire chaos entre Juifs et Arabes depuis des années, avec des scènes d’émeutes et des rassemblements haineux dans de nombreuses villes, dont certaines étaient autrefois considérées comme des symboles de coexistence.

À Akko, les émeutes ont donné lieu à des attaques contre un certain nombre de propriétés juives, dont beaucoup auraient également été incendiées. Un petit hôtel de standing a été incendié jeudi matin.

Mercredi, une foule arabe a attaqué un homme juif dans la ville, lui causant de graves blessures. Les médecins ont déclaré que son état s’était amélioré jeudi matin, bien qu’il soit toujours sous sédatif et sous respirateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...