Rechercher

L’ancien ministre et député Aharon Abuhatzira meurt à 82 ans

L'homme politique né au Maroc a été enterré à Ramle, où il a été maire dans les années 1970 ; le Premier ministre salue son soutien aux personnes privées de leurs droits

Aharon Abuhatzira (autorisation)
Aharon Abuhatzira (autorisation)

L’ancien ministre du gouvernement et membre de la Knesset Aharon Abuhatzira est décédé mardi. Il avait 82 ans.

Au cours de sa carrière politique, Aharon Abuhatzira a été député du Parti national religieux, de sa propre faction dissidente appelée Tami, et du Likud entre 1974 et 1992.

Il avait été ministre des Services religieux, de l’Immigration, ainsi que du Travail et de la Protection sociale.

Il a été enterré mercredi à Ramle, où il a été maire dans les années 1970.

« Il aimait la nation juive, la Terre d’Israël et la Torah, et a mené un important travail social pour les couches les plus faibles [de la société] par véritable sens du devoir », a tweeté mardi soir le Premier ministre Naftali Bennett.

Le leader du Likud Benjamin Netanyahu a envoyé ses condoléances à la famille Abuhatzira.

« Dans mes conversations avec lui, j’ai toujours été impressionné par son esprit vif et son cœur chaleureux. Pendant des années, il a servi de porte-parole à de nombreux citoyens dont la voix n’a pas été entendue », a déclaré M. Netanyahu.

Le député Aharon Abuhatzira lors de la première session plénière de la 12ème Knesset, le 21 novembre 1988. (SAAR YAACOV/GPO)

Abuhatzira, né au Maroc, a été élu pour la première fois à la Knesset en 1974 sous l’étiquette du Parti national religieux.

En 1980, il a été mis en examen pour avoir accepté des pots-de-vin, ce dont il a été acquitté par la suite. Il a été à nouveau mis en examen en 1982 pour vol, abus de confiance, fraude et association de malfaiteurs. Il a été reconnu coupable et condamné à trois mois de travaux d’intérêt général.

Abuhatzira a démissionné du gouvernement après sa condamnation mais a continué à servir en tant que député au sein de Tami. Il a ensuite rejoint le Likud, où il a effectué son dernier mandat politique entre 1988 et 1992.

Des centaines de personnes se sont rassemblées à ses funérailles mercredi, dont le leader du parti Shas Aryeh Deri et le député du Shas Uriel Buso, neveu d’Abuhatzira.

Aucun représentant du gouvernement actuel n’était présent, selon le site d’information Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...