Les tirs de roquettes du Jihad islamique et les ripostes d’Israël se poursuivent
Rechercher

Les tirs de roquettes du Jihad islamique et les ripostes d’Israël se poursuivent

Près de 360 roquettes ont été tirées depuis la mort du chef terroriste ; 52 Israéliens traités par MDA ; Une vingtaine de Palestiniens morts

  • Des missiles israéliens lancés par le système de défense Dôme de Fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, au dessus de Gaza City, le 12 novembre 2019 (Crédit : BASHAR TALEB / AFP)
    Des missiles israéliens lancés par le système de défense Dôme de Fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, au dessus de Gaza City, le 12 novembre 2019 (Crédit : BASHAR TALEB / AFP)
  • Des missiles israéliens lancés par le système de défense Dôme de Fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, au dessus de Netivot, le 12 novembre 2019. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
    Des missiles israéliens lancés par le système de défense Dôme de Fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, au dessus de Netivot, le 12 novembre 2019. (Crédit : MENAHEM KAHANA / AFP)
  • De la fumée surplombe Gaza City après une frappe aérienne israélienne, le 13 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    De la fumée surplombe Gaza City après une frappe aérienne israélienne, le 13 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
  • Des pompiers israéliens tentent de maîtriser un incendie qui ravage un entrepôt à Sderot, après qu'une roquette tirée depuis Gaza a frappé le bâtiment, le 12 novembre 2019. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
    Des pompiers israéliens tentent de maîtriser un incendie qui ravage un entrepôt à Sderot, après qu'une roquette tirée depuis Gaza a frappé le bâtiment, le 12 novembre 2019. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
  • Des étudiants israéliens marchent devant une batterie Dôme de fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, Ashdod, le 12 novembre 2019 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
    Des étudiants israéliens marchent devant une batterie Dôme de fer, conçu pour intercepter et détruire des roquettes de courte portée et des obus de mortier, Ashdod, le 12 novembre 2019 (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
  • Des roquettes lancées depuis la bande de Gaza vers Israël, le 12 novembre 2019. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
    Des roquettes lancées depuis la bande de Gaza vers Israël, le 12 novembre 2019. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)
  • Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
  • Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
  • Des roquettes palestiniennes tirées depuis la bande de Gaza, le 12 novembre 2019. (Crédit : BASHAR TALEB/ AFP)
    Des roquettes palestiniennes tirées depuis la bande de Gaza, le 12 novembre 2019. (Crédit : BASHAR TALEB/ AFP)
  • Des colonnes de fumée après une attaque israélienne à Gaza, le 12 novembre 2019. (Crédit : BASHAR TALEB/AFP)
    Des colonnes de fumée après une attaque israélienne à Gaza, le 12 novembre 2019. (Crédit : BASHAR TALEB/AFP)
  • Les forces de sécurité et des employés de la mairie devant une immeuble visé par une frappe en Syrie, le 12 novembre 2019. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)
    Les forces de sécurité et des employés de la mairie devant une immeuble visé par une frappe en Syrie, le 12 novembre 2019. (Crédit : LOUAI BESHARA / AFP)
  • Le chef du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata attend à Gaza, le 21 octobre 2019. (Crédit : STR/AFP)
    Le chef du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata attend à Gaza, le 21 octobre 2019. (Crédit : STR/AFP)
  • Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
    Des Palestiniens devant les ruines de la maison du chef du Jihad islamique Baha Abu Al-Ata après une frappe israélienne, le 12 novembre 2019. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)
  • Immeuble où le terroriste du Jihad islamique al-Ata dormait dans la nuit du 11 au 12 novembre 2019 (Crédit : autorisation)
    Immeuble où le terroriste du Jihad islamique al-Ata dormait dans la nuit du 11 au 12 novembre 2019 (Crédit : autorisation)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements :

Biden salue le soutien apporté au Dôme de fer par l’administration Obama

Le candidat à la nomination démocrate à la présidentielle 2020 et ex-vice-président américain Joe Biden a condamné les tirs de roquettes envoyés vers Israël depuis la bande de Gaza et il a salué le soutien financier apporté par l’administration Obama au système de défense antimissiles du Dôme de fer.

51 Israéliens pris en charge depuis le début des tirs de roquettes de Gaza

Les services de secours du Magen David Adom (MDA) ont indiqué mercredi avoir pris en charge 51 Israéliens depuis le début des tirs de roquettes lancées depuis Gaza, hier matin, après l’assassinat par Israël d’un haut-commandant du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique.

Vingt-trois victimes ont été soignées pour anxiété et 23 autres pour des blessures dues à des chutes alors qu’elles rejoignaient précipitamment les abris anti-aériens au cours des alertes rouges, selon le MDA. Deux personnes, âgées de 30 et de 55 ans, ont été légèrement touchées par des éclats d’obus.

Un porte-parole du Magen David Adom a indiqué que les médecins n’étaient pas encore certains que l’attaque cardiaque qui a touché hier matin dans un abri anti-aérien une enfant de huit ans était liée aux roquettes ou aux sirènes. La fillette reste dans un état grave.

220 roquette tirées vers Israël depuis le meurtre d’Abu al-Ata

L’armée israélienne a fait savoir mercredi que 220 roquettes environ ont été tirées depuis la bande de Gaza en direction d’Israël depuis l’assassinat ciblé du haut-commandant du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata mardi, aux premières heures de la journée.

Les militaires ont annoncé que le taux de protection assuré par le système de défense anti-aérienne du Dôme de fer, durant cette période, s’élevait à environ 90 %.

Ministère de la Santé de Gaza : 12 morts et 50 blessés dans l’enclave côtière

Le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le groupe terroriste palestinien du Hamas, a indiqué mercredi que 12 Palestiniens avaient été tués dans la dernière série de violences qui a commencé par l’assassinat par Israël du haut-commandant du Jihad islamique Baha Abu al-Ata mardi, aux premières heures de la journée.

Cinquante Gazaouis ont également été blessés dans des frappes de représailles israéliennes.

Netanyahu : le Jihad islamique commence à comprendre à qui ils ont affaire

« Nous continuons à frapper le Jihad islamique après avoir éliminé leur haut-commandant dans la bande de Gaza », a déclaré Netanyahu durant une réunion extraordinaire du cabinet. « Il était responsable de la plupart des attaques terroristes émanant de la bande de Gaza cette année et prévoyait de mener d’autres attentats dans les jours à venir. »

« Le Jihad islamique ferait mieux de comprendre cela maintenant, je pense que le message commence à passer », a ajouté le Premier ministre.

« Ils comprennent que nous continuerons à les frapper impitoyablement. Nous sommes déterminés à lutter et à nous protéger. S’ils pensaient que les tirs de barrages ou les frappes nous affaibliraient, ils ont tort. Ils ont une alternative. »

« Cela pourrait prendre du temps », a-t-il mis en garde, demandant aux Israéliens de faire preuve de vigilance. « Nous voyons que ceux qui se plient aux instructions du Commandement de la Défense passive ont de grandes chances de ne pas être blessés. Les ordres sont clairs. Je vous demande de vous y conformer. »

L’alarme retentit à Sdérot et aux alentours

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti à Sdérot et dans les communautés voisines, aux abords de la bande de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

MDA : le tir de barrage depuis Gaza n’a fait aucun blessé direct

Le service d’urgence Magen David Adom a indiqué que les récents tirs de roquettes depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël n’ont pas fait de blessés directs.

Cependant, une femme a été légèrement blessé en tombant alors qu’elle se rendait à un abri, dans la région d’Eshkol, au sud d’Israël, a fait savoir Magen David Adom.

Le ministère de la Santé à Gaza fait état de 18 morts

Deux Palestiniens ont été tués dans une frappe israélienne sur Gaza City, a fait savoir un responsable du ministère de la Santé à Gaza, contrôlé par le Hamas.

Au total, 18 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis mardi matin, quand Israël a mené une frappe ciblée visant Baha Abu al-Atta, un haut-commandant du Jihad islamique palestinien, selon le ministère de la Santé.

— Adam Rasgon

L’alerte retentit dans la ville de Nirim, au sud d’Israël

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti dans la communauté israélienne de Nirim.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

— Judah Ari Gross

Le Dôme de Fer a intercepté plusieurs roquettes durant le dernier tir de barrage

Le système de défense Dôme de Fer aurait abattu plusieurs roquettes entrantes tirées depuis la bande de Gaza, sur le sud d’Israël, au cours de l’heure écoulée.

Les résidents ont signalé avoir observé des indications d’interception au dessus d’Ashkelon et de Sdérot.

Dans la région d’Eshkol, au sud du pays, des projectiles seraient tombés dans des terrains ouverts, loin des zones densément peuplées, et il n’était donc pas nécessaire d’activer le Dôme de Fer pour les abattre.

L’alerte retentit à nouveau dans les ville du sud de Gaza

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti dans les communautés israéliennes au sud de la bande de Gaza.

Les alarmes ont retenti dans les localités de Kerem Shalom, Holit, Yated, Sufa et Sde Avraham.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

— Judah Ari Gross

« J’entends le bruit de la climatisation et j’ai l’impression que c’est un avion »

La radio militaire a interviewé une jeune habitante de la région de Gaza, qui refuse de quitter sa maison depuis le début des tirs de roquettes hier matin.

« J’ai peur en permanence. J’entends le bruit de la climatisation et j’ai l’impression que c’est un avion », a raconté Renana Butzer-Suisse.

« Pas le moment de parler de trêve », dit un porte-parole du Jihad islamique

Musab al-Breim, porte-parole du Jihad islamique, a déclaré qu’il n’est pas « approprié » de parler d’efforts de négociation visant à mettre fin à l’escalade de violences entre Israël et les groupes terroristes à Gaza.

« Il n’y a pas à parler de médiation. Ce n’est pas adapté de parler de ça, avec tout le respect que j’ai pour les efforts arabes » pour restaurer le calme, a déclaré Breim au site Shehab, lié au Hamas. « Quand nous aurons terminé de réagir, nous pourrons discuter du calme. »

— Adam Rasgon

Aucune roquette du dernier tir de barrage n’est tombée dans une zone peuplée

Aucune des roquettes et aucun obus de mortiers lancés sur les régions d’Eshkol et de Shaar HaNeguev, dans le sud d’Israël ces dernières heures, n’est tombé dans une zone peuplée, a fait savoir le porte-parole de ces régions, saluant l’efficacité des interceptions par le Dôme de Fer.

Un missile lancé par le Dôme de Fer a atterri sur un poulailler vide dans la région d’Eshkol, abîmant l’édifice et les panneaux solaires sur le toit.

— Judah Ari Gross

Un missile d’interception du Dôme de Fer atterri sur le toit d’une ferme, dans la région d’Eshkol, le 13 novembre 2019. (Crédit : Eshkol Security)

Deux Palestiniens tués par une frappe israélienne sur une moto à Shejaiya

Deux Palestiniens ont été tués par une frappe israélienne sur une moto dans le quartier de Shejaiya, à Gaza City, a fait savoir le site Shehab, lié au Hamas.

Cette frappe ferait grimper le bilan à 20 morts à Gaza, mais le ministère de la Santé n’a pas encore mis à jour ses chiffres.

— Adam Rasgon

L’armée dit avoir frappé une fabrique d’armes du Jihad islamique

L’armée israélienne a déclaré qu’elle avait mené une série de frappes aériennes contre des cibles du Jihad islamique palestinien, notamment une importante fabrique d’armes, alors que le groupe terroriste continue de faire pleuvoir des roquettes sur le site d’Israël en réponse à une frappe ciblée qui a tué un de leurs commandants la veille.

« Lors de la dernière série de frappes, l’armée a renforcé la fréquence de ses attaques et le type de cibles. Durant la frappe, une usine centrale de production d’ogives a été visée dans le sud de la bande de Gaza. C’est le site de production des roquettes et de matériaux bruts spécialisés pour la fabrications de roquettes de longue portée », a expliqué l’armée.

L’armée israélienne a déclaré que ses avions et ses avions de de chasses ont également bombardé les quartiers généraux de la brigade régionale du Jihad islamique palestinien dans la ville de Khan Younis ; une cachette d’armes située au domicile d’un membre du Jihad islamique et plusieurs sites associés et un nombre de sites associés à l’unité navale du groupe terroriste.

 Judah Ari Gross

Un obus de mortier a atterri au kibboutz Kerem Shalom ; pas de blessés

Un obus de mortier a atterri au sein du kibboutz Kerem Shalom dans la région d’Eshkol, au sud d’Israël, mais n’a pas fait de blessés, a fait savoir la porte-parole de la région.

« Il y a eu un impact près du réfectoire dans un kibboutz [à Eshkol]. Aucun dégât n’a été causé, et il n’y a pas de blessés », a déclaré la porte-parole.

L’obus de mortier a laissé un important cratère dans la pelouse devant le réfectoire.

— Judah Ari Gros

Netanyahu : nous avons éliminé Abu al-Ata sans chercher l’escalade

Le Premier ministre, qui a briefé la Knesset au sujet de la situation sécuritaire, a déclaré que le gouvernement « n’est pas prêt à tolérer des attaques contre nos civils », affirmant que ces derniers avaient « enduré trop d’attaques de ce type l’an dernier ».

Évoquant la frappe ciblée qui a visé le commandant du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata, qui a été le coup d’envoi de ce cycle de violences, Netanyahu a déclaré que « l’homme était sur le point de commettre de plus en plus d’attaques terroristes dans les jours à venir ».

« Nous l’avons éliminé sans chercher l’escalade, mais nous ferons tout ce qui est nécessaire pour protéger nos citoyens. »

— Raoul Wootliff

La branche armée du Jihad islamique va diffuser une vidéo de ses frappes

Les Brigades Al-Qods ont annoncé sur leur site internet qu’une vidéo des tirs de roquettes visant les villes israéliennes du sud sera prochainement diffusées.

— Adam Rasgon

La sirène retentit à Sufa et Holit, aux abords de Gaza

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti une nouvelle fois dans les communautés de Sufa et Holit, au sud-est de la bande de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

— Judah Ari Gross

La sirène retentit à nouveau dans les communautés au sud-est de Gaza

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti à nouveau dans la région d’Eshkol, au sud-est de la bande de Gaza.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

Les alarmes ont retenti dans les communautés de Tzohar, Ohad, Sde Nitzan, Mivtahim, Amioz et Yesha.

— Judah Ari Gross

Le bilan à Gaza monte à 22 morts et 69 blessés – ministère de la Santé

Le ministère de la Santé à Gaza, contrôlé par le Hamas, a fait état de 22 Palestiniens tués depuis mardi matin.

Par ailleurs, 69 Palestiniens ont été blessés par des frappes de représailles israéliennes.

— Adam Rasgon

Un important tir de barrage a visé les communautés près de Gaza

Un important tir de barrage d’obus de mortiers a visé les communautés israéliennes de Kissufim et Ein Hashlosha, activant de nombreuses sirènes d’alarme.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

Kissufim et Ein Hashlosha ont été les communautés les plus visées par des obus de mortiers lancés depuis la bande de Gaza au cours des deux derniers jours.

Les groupes terroristes admettent que 10 des 22 morts font partie de leurs rangs

Le Jihad islamique palestinien a identifié 7 des 22 Gazaouis tués par des frappes israéliennes comme étant des membres de son groupe. Un autre groupe terroriste a identifié 3 morts comme faisant partie de ses rangs.

Cependant, l’armée a indiqué que le nombre de combattants ennemis tués est supérieur à 10. La quasi-totalité des frappes ciblaient des groupes de personnes lançant des roquettes.

Les résidents du sud signalent des explosions après un tir de barrage

Les résidents du sud d’Israël ont dit avoir entendu les sons caractéristiques de l’explosion de missiles intercepteurs du Dôme de Fer, après un important tir de barrage depuis la bande de Gaza, ce qui semble indiquer que des projectiles ont été abattus.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

Le ministère de la Santé à Gaza revoit son bilan à la baisse et passe de 22 à 21

Le ministère de la Santé à Gaza a fait savoir que le personnel médical de l’hôpital Shifa, à Gaza City, tente de réanimer l’un des 22 Palestiniens inclus dans le dernier bilan des personnes tuées par des frappes israéliennes.

« Nous implorons Dieu que son état se stabilise », a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’il s’agit d’un individu nommé Raed al-Sarsari.

— Adam Rasgon

Une roquette touche une usine de Sdérot

Une roquette a touché une usine dans la ville de Sdérot, après un important tir de barrage depuis la bande de Gaza sur le sud d’Israël.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

Deux obus de mortiers ont également atterri dans des zones peuplées de la région de Shaar HaNeguev, causant des dégâts matériels, mais sans faire de blessés, a indiqué un porte-parole de la région.

D’autres projectiles lancés depuis Gaza semblent avoir été abattus ou ont atterri dans des terrains vagues.

— Judah Ari Gross

Bennett à la presse étrangère : le Jihad islamique tue son propre peuple à Gaza

Les terroristes palestiniens qui tirent des roquettes sur Israël visent aussi des civils gazaouis, a déclaré le ministre de la Défense Naftali Bennett, dans une vidéo adressée à la presse étrangère.

« Au cours des dernières 24 heures, les terroristes du Jihad islamique a tiré plus de 250 roquettes et missiles sur les Israéliens. »

« Sur nos familles. Sur nos enfants. Mais ces terroristes ne cherchent pas seulement à tuer des Israéliens », a-t-il dit, s’exprimant en anglais.

Pour le prix de chaque roquette tirée, une salle de classe aurait pu être construite à Gaza, a-t-il ajouté.

« Les forces de sécurité israéliennes traqueront chaque terroriste, jusqu’à ce que nos enfants soient en sécurité. »

« Le monde doit s’élever et s’unir contre le terrorisme islamiste radicale, ou le monde ressentira sa colère », a-t-il dit.

— Raphael Ahren

3 des 21 Palestiniens tués sont des enfants – ministère de la Santé à Gaza

Le ministère de la Santé à Gaza a déclaré que trois des 21 Palestiniens tués dans les frappes de représailles israéliennes étaient des enfants.

Le ministère n’a pas communiqué leurs âges.

Dix tués ont identifiés comme membres de groupes terroristes.

Tsahal dit avoir bombardé 2 membres du Jihad islamique préparant une attaque

L’armée israélienne a déclaré avoir bombardé deux membres du Jihad islamique palestinien qui se préparaient à lancer un missile guidé antichar depuis le nord de la bande de Gaza.

« Un avion de l’armée israélienne a frappé deux agents terroristes du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien au nord de la bande de Gaza, pendant qu’il se préparaient à lancer des missiles antichars. Ces agents faisaient partie des tireurs d’élite et des opérations antichar de l’organisation », a déclaré l’armée.

— Judah Ari Gross

La sirène retentit à nouveau à Sdérot et aux abord de Gaza

Les sirènes avertissant de l’arrivée de roquettes ont retenti à nouveau dans la ville de Sdérot et dans les communautés israéliennes voisines.

Aucun blessé ni dégât n’a été signalé pour le moment.

— Judah Ari Gross

Le Jihad islamique identifie deux autres de ses membres parmi les 21 morts

Les Brigades Al-Qods, la branche armée du Jihad islamique palestinien, a déclaré que deux autres de ses membres ont été tués dans des frappes israéliennes à Gaza City.

Le groupe terroriste a identifié Suheil Qaneita, 28 ans, et Momen Qadoum, 26 ans.

Au moins 12 des 21 Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis mardi matin étaient membres de groupes terroristes. Neuf d’entre eux faisaient partie des rangs du Jihad islamique palestinien, selon le groupe.

— Adam Rasgon

Une chaîne TV pro-Hezbollah diffusera une interview d’un chef du Jihad islamique

La chaîne télévisée pro-Hezbollah Al-Mayadeen a annoncé qu’elle va diffuser une interview du secrétaire-général du Jihad islamique palestinien  Ziad al-Nakhala à 22 heures.

— Adam Rasgon

Le Hamas assure que ses membres combattent aux côtés du Jihad islamique

Le porte-parole du Hamas Fawzi Barhoum a déclaré que les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, combat aux côtés des Brigades Al-Qods, la branche arme du Jihad islamique palestinien.

« Nous disons à l’occupation : vous ne pouvez pas cibler uniquement le Jihad islamique, et les Brigades Ezzedine al-Qassam et les Brigades Al-Qods sont côte-à-côte dans ce combat », a déclaré Barhoum au site Shehab, affilié au Hamas.

Les médias israéliens et arabes ont rapporté que le Hamas n’a pas pris part aux combats contre Israël.

— avec Adam Rasgon

L’aviation israélienne vise des terroristes préparant un tir de roquettes

Un avion de l’armée israélienne a ciblé un groupe de membres du Jihad islamique palestinien qui préparaient des roquettes à lancer sur le sud d’Israël, a fait savoir l’armée.

« La frappe a été confirmée », a précisé l’armée israélienne.

— Judah Ari Gross

Le bilan à Gaza passe à 23 morts

Les corps de deux Palestiniens tués par des tirs israéliens au sud de la bande de Gaza ont été admis à l’hôpital de Khan Younis, a fait savoir le ministère de la Santé à Gaza, contrôlé par le Hamas.

Au total, 23 Palestiniens de la bande de Gaza ont été tués depuis mardi matin, selon le ministère.

Au moins 12 d’entre eux étaient membres de groupes terroristes.

L’armée israélienne a fait savoir il y a peu qu’elle avait ciblé deux membres du Jihad islamique qui préparaient un tir de roquettes.

— Adam Rasgon

Un obus de mortier touche une serre vide dans la région d’Eshkol

Un obus de mortier lancé depuis la bande de Gaza a atterri sur une serre vide dans la région d’Eshkol, au sud d’Israël, causant des dégâts matériels, mais sans faire de blessés, selon un porte-parole d’Eshkol.

— Judah Ari Gross

Une roquette touche une canalisation dans la région d’Eshkol

Une roquette lancée depuis la bande de Gaza a touché une canalisation dans la région d’Eshkol, au sud d’Israë, causant une importante fuite.

La compagnie des eaux « Mekorot gère la situation », a déclaré un porte-parole d’Eshkol.

— Judah Ari Gross

Un responsable du Hamas contredit son porte-parole sur sa participation

Fox News cite un responsable du Hamas qui affirme : « Si les frappes aériennes et les agressions [israéliennes] continuent, le Hamas et les groupes de résistance devront répondre moralement au peuple palestinien et le protéger ».

Ces commentaires contredisent les propos du porte-parole du groupe terroriste qui a déclaré que le Hamas est déjà impliqué dans les combats.

Il a été largement rapporté que le Hamas n’était pas directement impliqué dans les tirs de roquettes sur Israël lors de cette dernière vague de violence.

Réaction de la France qui ne mentionne pas les groupes terroristes palestiniens

Le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay a fait la déclaration suivante :

« La France déplore l’escalade en cours à Gaza. Elle condamne les tirs de roquettes qui visent depuis hier des zones habitées du territoire israélien depuis la Bande de Gaza. Elle rappelle que les attaques visant délibérément des civils sont contraires au droit international humanitaire.

La France rappelle le droit des Israéliens comme des Palestiniens à vivre dans la paix, la dignité et la sécurité et déplore les victimes civiles, de part et d’autre. Elle exprime sa solidarité aux populations touchées.

La France appelle les parties à la retenue et rappelle les obligations de protection des civils et de respect du droit international humanitaire. Elle soutient les efforts de médiation conduits par le Coordonnateur spécial pour le processus de paix, N. Mladenov, ainsi que par l’Egypte.

La France rappelle qu’il n’y aura de stabilité durable à Gaza sans retour de l’Autorité palestinienne et sans une levée du blocus assortie de garanties de sécurité crédibles pour Israël. »

Une roquette s’abat près d’une école à Netivot, pas de blessés – Police

La police a indiqué mercredi qu’elle avait répondu à l’information d’une roquette qui se serait abattue dans une zone ouverte située aux abords d’une école à Sdérot, dans le sud du pays.

Il est impossible de dire pour le moment s’il y a eu des dégâts ou d’éventuels blessés.

De plus, les sirènes d’alerte à la roquette ont résonné dans la ville d’Ashkelon, au nord de la bande de Gaza, ainsi que dans le kibboutz Saad, le long de la frontière. Là encore, il est impossible de dire s’il y a eu des personnes touchées ou des dégâts.

Odeh : Netanyahu oeuvre à profiter de la peur au niveau politique

Le président de la Liste arabe unie Ayman Odeh a fustigé mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu après que ce dernier a accusé les législateurs de son alliance de soutenir le terrorisme.

« Il n’y a jamais eu un Premier ministre qui ait oeuvré avec plus de ferveur à profiter de la peur, de la haine et de la division au niveau politique », a dit Odeh dans une déclaration.

« Plus il ancrera l’effroi chez les citoyens entre chaque barrage de roquettes, plus il aura confiance en lui », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre avait lancé cette accusation contre les députés de la Liste arabe unie lors d’une séance plénière qui a eu lieu aujourd’hui à la Knesset, lorsqu’il a critiqué le parti pour son opposition à l’assassinat ciblé du haut-commandant du Jihad islamique, Baha Abu al-Ata, ainsi qu’aux frappes israéliennes de représailles qui ont suivi.

Une Israélienne de 65 ans légèrement blessée à Ashkelon

Le Magen David Adom a rapporté qu’une femme de 65 ans avait été légèrement blessée par des éclats de verre après que sa maison d’Ashkelon, dans le sud du pays, avait été touchée par une roquette en provenance de Gaza.

Elle a été emmenée au centre médical de la ville, Barzilai, pour y être soignée.

Israël aurait mis en garde le Hamas sur sa participation au combat

Israël a envoyé mercredi un message au Hamas par le biais d’intermédiaires, avertissant le groupe terroriste que s’il devait rejoindre les combats contre l’Etat juif, l’armée israélienne commencerait à bombarder des gratte-ciels, comme il l’avait fait pendant la guerre de 2014, selon Kan.

La chaîne a cité un responsable palestinien qui a indiqué que le Hamas et le Jihad islamique palestinien travaillaient ensemble et qu’ils prenaient soin à éviter d’entraîner Gaza dans une guerre ouverte contre l’Etat juif. Le Hamas ne serait pas directement impliqué dans les tirs de roquettes contre Israël.

De plus, l’envoyé au Moyen-Orient de l’ONU, Nikolay Mladenov, se trouve actuellement au Caire. Il rencontre des responsables des renseignements égyptiens pour tenter de conclure un cessez-le-feu, sans progrès pour le moment.

Inquiétude de Nickolay Mladenov

« Je suis très préoccupé par la grave escalade en cours entre le Jihad islamique palestinien et Israël, suite à l’assassinat ciblé de l’un des dirigeants du groupe à Gaza. Le lancement aveugle de roquettes et de mortiers contre des centres de population est absolument inacceptable et doit cesser immédiatement.
Aucune attaque contre des civils ne peut être justifiée. L’escalade continue est très dangereuse. C’est une nouvelle tentative de saper les efforts visant à améliorer les conditions socio-économiques désastreuses à Gaza et à prévenir un autre conflit dévastateur. L’ONU s’emploie à désamorcer la situation de toute urgence, » a écrit Nickolay Mladenov, l’envoyé pour la paix au Moyen Orient de l’ONU.

Pas de classe à Gaza jeudi

Le ministère de l’Education dans la bande de Gaza a décidé d’annuler les cours demain pour la troisième journée consécutive, a déclaré le ministre adjoint de l’Education, Ziyad Thabet, au nouveau site al-Rai, lié au Hamas.

– Adam Rasgon

Netanyahu et Bennett en visite dans le sud

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu au quartier général du commandement de l’armée dans le sud d’Israël pour des consultations sur la sécurité et a menacé de reprendre les assassinats ciblés contre les terroristes de Gaza.

« Les terroristes savent que nous pouvons nous attaquer à eux et nous le ferons contre quiconque tentera de nous faire du mal. Ils savent que nous pouvons les atteindre dans leurs cachettes avec une précision chirurgicale », a déclaré Netanyahu, selon une déclaration de son bureau.

Netanyahu, qui n’est plus ministre de la Défense, a ajouté que les dirigeants de la Défense avaient convenu des prochaines étapes.

Le nouveau ministre de la Défense, Naftali Bennett, a publié une déclaration contenant des menaces similaires.

« Chaque terroriste et initiateur sait qu’il a sur son dos un chronomètre pour la fin de sa vie », a-t-il déclaré, selon un communiqué.

Dans ses remarques, Naftali Bennett semble avoir pris la peine de ne pas impliquer le Hamas dans les combats à Gaza, en accusant directement le Jihad islamique.

« Nous constatons que le Jihad islamique veut entraîner les habitants de Gaza dans un préjudice beaucoup plus grand. C’est leur décision s’ils traînent Gaza [les résidents] dans quelque chose comme ça. Nous espérons que ce ne sera pas le cas, mais ils seront responsables de toutes les décisions dans les prochaines heures. »

24 Palestiniens tués depuis le début des combats

L’armée a annoncé avoir lancé une frappe aérienne contre un membre du Jihad islamique dans le nord de la bande de Gaza, qui s’apprêtait à lancer une roquette.

« Un coup a été identifié », a déclaré l’armée, mais il n’y a aucune confirmation de Gaza.

Selon le ministère de la Santé de Gaza dirigé par le Hamas, le corps d’un Palestinien tué par des tirs israéliens dans le sud de la bande de Gaza est arrivé à l’hôpital Shifa de la ville de Gaza.

Cette mort porte à 24 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis mardi, dont au moins la moitié sont membres de groupes terroristes.

Il y aurait eu en tout jusqu’ici plus de 400 roquettes tirées depuis Gaza

Les sites de médias en hébreu rapportent que le nombre total de roquettes de la journée a dépassé les 200, portant le nombre total lors de ces combats à plus de 400.

Il n’y a pas de décompte officiel de l’armée israélienne.

La Treizième chaîne rapporte que des tirs de roquettes devraient s’intensifier dans la soirée.

Les habitants de la région de Gaza sont priés de rester dans leurs abris anti-bombes, a rapporté la Douzième chaîne.

Des journalistes se mettent en direct à l’abri après une roquette

Les sirènes retentissent à quelques endroits près de la frontière de Gaza, rompant ainsi une courte accalmie.

L’une de ces zones est une zone de transit de l’armée, dans laquelle deux correspondants de la Douzième chaîne effectuent un direct. Un correspondant se met brièvement à l’abri, tandis que l’autre continue d’émettre, soulignant que le missile a été intercepté hors caméra.

La zone est ciblée une seconde fois environ une minute plus tard et cette fois-ci ils se mettent les deux à l’abri tout en continuant à diffuser.

Un membre du Jihad islamique éliminé alors qu’il tirait des roquettes

Un Palestinien a été tué par des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza, rapporte le site d’informations Shehab lié au Hamas.

Shehab identifie le Palestinien comme étant Yousef Abu Kamil.

L’armée avait précédemment signalé qu’une frappe aérienne dans la même région avait touché un membre du Jihad islamique qui se préparait à lancer des roquettes.

Dans le même temps, des avions israéliens ont visé une maison dans le camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, a également rapporté Shehab.

Des groupes palestiniens ont baptisé leur opération militaire « Le pleur de l’aube ».

– Adam Rasgon

Gantz en visite dans le sud

Le chef du parti Kakhol lavan, Benny Gantz, a effectué une visite dans le sud du pays, où il a tenu des propos durs vis-à-vis du Hamas et a rejeté l’idée d’être poussé dans un gouvernement d’union en raison de la situation sécuritaire.

« Il existe un consensus sur les besoins opérationnels et je soutiens totalement les actions de l’État d’Israël… L’objectif est de parvenir à un retour à la dissuasion – la fin de cette bataille doit déboucher sur une très forte dissuasion. Quand nous devons nous battre, nous allons nous battre, et quand nous devons avoir de bonnes relations avec nos voisins, nous le faisons également. Mais ne vous y trompez pas : de l’autre côté, ce sont des terroristes et non pas Mère Teresa. Ils tirent exprès dans des zones où des civils vivent. »

Interrogé sur la formation d’un gouvernement d’union avec le parti du Likud de Netanyahu, il dit qu’il est pour l’unité, mais dans les bonnes circonstances.

« Depuis que je suis entré en politique, il n’y a pas de discours dans lequel je ne parle pas d’unité. Je vais m’en tenir à cela. S’il existe un moyen de promouvoir l’unité dans l’État d’Israël, je serai le premier à le faire. Je lance un appel à l’unité tout le temps et je fais tous les efforts pour former un gouvernement d’union », a déclaré l’ancien chef de l’armée israélienne.

« Mais il y a beaucoup de choses importantes dans l’État d’Israël : il y a des principes et des valeurs, il y a des lois et des normes démocratiques. Je ne propose pas de prendre un événement spécifique pour y inclure la question politique. L’unité devrait servir plus qu’un événement spécifique, aussi sérieux et difficile qu’il puisse être », ajoute-t-il, suggérant qu’il n’accepterait pas un gouvernement d’union sur la seule base de l’escalade de Gaza.

Annulation de la manifestation hebdomadaire du vendredi à Gaza

Le Haut-commissariat à la Marche du retour, responsable de l’organisation des manifestations qui se transforment en émeutes le vendredi à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, annonce que la manifestation de cette semaine a été annulée.

– Adam Rasgon

360 roquettes tirées sur Israël

Plus de 360 obus de mortier et de roquettes ont été tirés sur le sud d’Israël depuis mardi matin, et 60 % d’entre eux ont attaqué des champs où ils n’ont causé ni blessures ni dégâts, a annoncé l’armée.

Les soldats qui utilisaient le système de défense antimissile du Dôme de fer ont intercepté 90 % des projectiles qui se dirigeaient vers des zones peuplées, a annoncé l’armée.

L’armée a dit avoir éliminé 20 terroristes s’apprêtant à lancer des roquettes

L’armée a déclaré avoir tué environ 20 terroristes alors qu’ils s’apprêtaient à lancer des roquettes et des missiles sur Israël au cours des deux derniers jours, la plupart d’entre eux étaient membres du Jihad islamique palestinien.

L’armée fournit des noms et des images de neuf des personnes tuées.

« Ces opérations ont été menées dans le cadre d’une collaboration entre le Commandement du Sud, l’Armée de l’air et la Direction du renseignement militaire dans le but d’empêcher les tirs de roquettes sur le front intérieur israélien », a déclaré l’armée.

Au total, 24 Palestiniens ont été tués au cours des deux derniers jours, dont le commandant du Jihad islamique palestinien, Baha Abu al-Ata et son épouse. L’assassinat d’Abou al-Ata mardi matin a déclenché les combats qui se déroulent actuellement entre l’armée et le groupe terroriste palestinien.

Pas de classes pour les écoles situées à moins de 40km de Gaza

Le ministère de l’Education a annoncé que les écoles situées dans des villes à moins de 40 km de la bande de Gaza seraient fermées jeudi.

Selon Walla News, la distance concerne quelque 309 000 élèves de Beer Sheva à Ashdod.

Un chef du Jihad islamique : nos roquettes ont « touché la profondeur sioniste »

Interrogé sur la durée des combats, un chef du Jihad islamique, Ziad al-Nakhala, a déclaré que la balle était dans le camp israélien, indiquant qu’il était prêt à mettre fin à la vague de violence.

« Cela pourrait être une guerre ouverte, une guerre à long terme ou une bataille entre deux guerres, comme on dit. L’ennemi est celui qui a lancé l’agression, et c’est à nous de réagir, et maintenant cela dépend de la position d’Israël. »

Il a également déclaré que les roquettes à longue portée lancées par le groupe avaient réussi à envoyer un message à Israël en bouclant les grandes villes, même si elles n’avaient pas causé de dégâts directs.

« La décision de répondre a été prise quelques minutes après [l’assassinat du commandant du Jihad islamique Baha Abu al-Ata] », a déclaré Nakhala à la chaîne de télévision pro-Hezbollah Al Mayadeen.

« Les villes du centre d’Israël et d’autres villes importantes, y compris Hadera le premier jour, ont été ciblées. Quand Israël déclare la fermeture des écoles, des usines et des institutions publiques, cela signifie que le message des brigades Al-Quds a atteint toutes ces villes avec ces roquettes à longue portée, qui ont touché la profondeur sioniste. »

Aucune roquette n’a été signalée à Hadera, au sud de Haïfa, ni dans aucune autre zone au nord de Tel Aviv.

Al-Nakhala a aussi déclaré que le groupe terroriste avait posé des conditions à l’Egypte, affirmant qu’Israël devrait accepter de parvenir à un cessez-le-feu.

« Nous avons donné des conditions spécifiques pour un cessez-le-feu », a-t-il raconté à la chaîne de télévision pro-Hezbollah Al Mayadeen. « Si Israël les accepte, nous accepterons un cessez-le-feu. »

« Si Israël ne les accepte pas, nous allons continuer à nous battre pour une période de temps libre. »

Al-Nakhala énumère les conditions du cessez-le-feu, qu’il qualifie de « simples et humbles ».

« Israël doit mettre fin aux assassinats à Gaza et en Cisjordanie. Arrêtez de tirer sur des civils innocents lors des manifestations [qui se transforment en de violentes émeutes] du vendredi. Respecter les accords conclus au Caire au sujet de Gaza au cours des négociations précédentes sur le cessez-le-feu. »

Il n’y a pas eu de réponse immédiate de la part d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...