Gantz en visite dans le sud
Rechercher

Gantz en visite dans le sud

Le chef du parti Kakhol lavan, Benny Gantz, a effectué une visite dans le sud du pays, où il a tenu des propos durs vis-à-vis du Hamas et a rejeté l’idée d’être poussé dans un gouvernement d’union en raison de la situation sécuritaire.

« Il existe un consensus sur les besoins opérationnels et je soutiens totalement les actions de l’État d’Israël… L’objectif est de parvenir à un retour à la dissuasion – la fin de cette bataille doit déboucher sur une très forte dissuasion. Quand nous devons nous battre, nous allons nous battre, et quand nous devons avoir de bonnes relations avec nos voisins, nous le faisons également. Mais ne vous y trompez pas : de l’autre côté, ce sont des terroristes et non pas Mère Teresa. Ils tirent exprès dans des zones où des civils vivent. »

Interrogé sur la formation d’un gouvernement d’union avec le parti du Likud de Netanyahu, il dit qu’il est pour l’unité, mais dans les bonnes circonstances.

« Depuis que je suis entré en politique, il n’y a pas de discours dans lequel je ne parle pas d’unité. Je vais m’en tenir à cela. S’il existe un moyen de promouvoir l’unité dans l’État d’Israël, je serai le premier à le faire. Je lance un appel à l’unité tout le temps et je fais tous les efforts pour former un gouvernement d’union », a déclaré l’ancien chef de l’armée israélienne.

« Mais il y a beaucoup de choses importantes dans l’État d’Israël : il y a des principes et des valeurs, il y a des lois et des normes démocratiques. Je ne propose pas de prendre un événement spécifique pour y inclure la question politique. L’unité devrait servir plus qu’un événement spécifique, aussi sérieux et difficile qu’il puisse être », ajoute-t-il, suggérant qu’il n’accepterait pas un gouvernement d’union sur la seule base de l’escalade de Gaza.

C’est vous qui le dites...