Un chef du Jihad islamique : nos roquettes ont « touché la profondeur sioniste »
Rechercher

Un chef du Jihad islamique : nos roquettes ont « touché la profondeur sioniste »

Interrogé sur la durée des combats, un chef du Jihad islamique, Ziad al-Nakhala, a déclaré que la balle était dans le camp israélien, indiquant qu’il était prêt à mettre fin à la vague de violence.

« Cela pourrait être une guerre ouverte, une guerre à long terme ou une bataille entre deux guerres, comme on dit. L’ennemi est celui qui a lancé l’agression, et c’est à nous de réagir, et maintenant cela dépend de la position d’Israël. »

Il a également déclaré que les roquettes à longue portée lancées par le groupe avaient réussi à envoyer un message à Israël en bouclant les grandes villes, même si elles n’avaient pas causé de dégâts directs.

« La décision de répondre a été prise quelques minutes après [l’assassinat du commandant du Jihad islamique Baha Abu al-Ata] », a déclaré Nakhala à la chaîne de télévision pro-Hezbollah Al Mayadeen.

« Les villes du centre d’Israël et d’autres villes importantes, y compris Hadera le premier jour, ont été ciblées. Quand Israël déclare la fermeture des écoles, des usines et des institutions publiques, cela signifie que le message des brigades Al-Quds a atteint toutes ces villes avec ces roquettes à longue portée, qui ont touché la profondeur sioniste. »

Aucune roquette n’a été signalée à Hadera, au sud de Haïfa, ni dans aucune autre zone au nord de Tel Aviv.

Al-Nakhala a aussi déclaré que le groupe terroriste avait posé des conditions à l’Egypte, affirmant qu’Israël devrait accepter de parvenir à un cessez-le-feu.

« Nous avons donné des conditions spécifiques pour un cessez-le-feu », a-t-il raconté à la chaîne de télévision pro-Hezbollah Al Mayadeen. « Si Israël les accepte, nous accepterons un cessez-le-feu. »

« Si Israël ne les accepte pas, nous allons continuer à nous battre pour une période de temps libre. »

Al-Nakhala énumère les conditions du cessez-le-feu, qu’il qualifie de « simples et humbles ».

« Israël doit mettre fin aux assassinats à Gaza et en Cisjordanie. Arrêtez de tirer sur des civils innocents lors des manifestations [qui se transforment en de violentes émeutes] du vendredi. Respecter les accords conclus au Caire au sujet de Gaza au cours des négociations précédentes sur le cessez-le-feu. »

Il n’y a pas eu de réponse immédiate de la part d’Israël.

C’est vous qui le dites...