L’arrêt de la démolition de la maison d’un terroriste rejeté par la Haute-cour
Rechercher

L’arrêt de la démolition de la maison d’un terroriste rejeté par la Haute-cour

Selon la chaîne publique Kan, un magistrat aurait toutefois estimé qu'il n'y avait aucune raison de détruire l'étage où vivait Khalil Jabarin, le tueur d'Ari Fuld

Ari Fuld (Crédit : Facebook)
Ari Fuld (Crédit : Facebook)

La Haute cour a rejeté jeudi la requête déposée par les membres de la famille d’un terroriste palestinien qui avait tué un américano-israélien en Cisjordanie, qui demandaient l’arrêt de la démolition partielle de leur habitation.

Khalil Jabarin, 17 ans, originaire de la ville palestinienne de Yatta, avait poignardé à mort Ari Fuld, au mois de septembre, aux abords d’un supermarché situé au carrefour de Gush Etzion. Avant de succomber à ses blessures, Fuld avait pris en chasse Jabarin et avait ouvert le feu sur le terroriste qui avait encore tenté de poignarder un passant.

Jabarin avait été placé en détention et les forces de sécurité avaient cartographié l’étage de la maison familiale dans laquelle il vivait pour le préparer à la destruction.

Selon la chaîne publique Kan, le magistrat George Karra aurait fait connaître son opposition au jugement, affirmant qu’il n’y a aucune raison de détruire l’étage où Jabarin vivait.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...