Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

L’autopsie confirme que l’Italien tué à Tel Aviv n’a pas été abattu

Alessandro Parini, 35 ans, n'a pas été renversé puis abattu. L'autopsie du conducteur du véhicule va avoir lieu, à la recherche de drogues, d’alcool ou d’un problème cardiaque

Le touriste italien Alessandro Parini, 35 ans, originaire de Rome, qui a été tué dans un attentat à la voiture-bélier, à Tel Aviv, le 7 avril 2023. (Crédit : Photo via Italian media)
Le touriste italien Alessandro Parini, 35 ans, originaire de Rome, qui a été tué dans un attentat à la voiture-bélier, à Tel Aviv, le 7 avril 2023. (Crédit : Photo via Italian media)

Alessandro Parini, le touriste italien tué vendredi dans l’attentat à la voiture bélier à Tel Aviv, n’a subi aucune blessure par balle, a confirmé dimanche l’Institut de médecine légale.

Les médias italiens avaient affirmé qu’une balle avait été trouvée lors d’un scanner du corps de Parini, mais l’Institut médico-légal a exclu cette possibilité, confirmant que c’était l’impact de la voiture, et lui seul, qui avait tué le touriste.

Un policier et des inspecteurs municipaux qui se trouvaient à proximité des lieux de l’attentat ont dit avoir vu le conducteur, Yousef Abu Jaber, « s’emparer d’un objet ressemblant à un fusil, posé près de lui », ce qui leur a fait penser qu’il avait percuté Parini avant de lui tirer dessus.

Le service de secours du Magen David Adom avait également indiqué, dans les tout premiers moments après l’attentat, que la victime avait été blessée par balle, avant de se rétracter.

Selon les services de secours et la police, Abu Jaber est la seule personne abattue au moment de l’attentat.

Des sources policières ont plus tard déclaré aux médias israéliens que l’objet était un pistolet factice, toutefois sans photos à l’appui.

Le présumé agresseur, Abu Jaber, âgé de 45 ans, était un ressortissant israélien, père de six enfants, résident de Kafr Qassem, à l’est de Tel Aviv. Il n’avait pas d’antécédents judiciaires connus.

Yousef Abu Jaber, 45 ans, le terroriste qui aurait perpétré un attentat à Tel Aviv le 7 avril 2023. (Crédit : Autorisation)

Son corps n’a pas encore été autopsié par l’Institut médico-légal, dans l’attente du feu vert de sa famille et de la police.

L’autopsie permettra d’établir si Abu Jaber avait pris de la drogue, de l’alcool ou a été victime d’une crise cardiaque au volant de son véhicule, a déclaré dimanche le média Ynet.

Toutefois, des sources policières ont confirmé la nature terroriste des faits, écartant par là-même la théorie de l’accident de la route, a titré dimanche le quotidien Haaretz.

Un porte-parole de l’agence de sécurité du Shin Bet, chargée de l’enquête, avait précédemment déclaré au Times of Israel enquêter sur cette attaque à la voiture-bélier en considérant le dossier comme un acte terroriste.

Jusqu’à il y a un an, Abu Jaber travaillait comme homme de ménage dans un collège de Kiryat Ono.

Élèves et enseignants ont dit à la police avoir reconnu Abu Jaber sur des photos, et garder de lui le souvenir d’un employé avec lequel ils plaisantaient et esquissaient même des pas de danse.

Le frère de l’agresseur présumé, Omar Abu Jaber, estime qu’il s’agit d’un accident de voiture, et non d’un attentat. Il reproche à la police d’avoir tiré sur son frère alors que la voiture s’était déjà renversée.

« Ils l’ont criblé de balles alors qu’il gîsait sur le sol », a-t-il dit.

« Ils auraient pu le maîtriser sans le tuer. Ils étaient trois hommes armés, ils auraient pu l’arrêter vivant. »

Le frère d’Abu Jaber a déclaré à Haaretz que les policiers présents au moment des faits avaient agi comme « les juges, membres du jury et bourreaux ». Il demande d’ailleurs à la police de publier les images enregistrées par la caméra que portent les policiers.

Des techniciens prennent les empreintes digitales du conducteur qui a percuté un groupe de personnes avec son véhicule, tuant un touriste italien et en blessant au moins sept autres, à Tel Aviv, en Israël, le vendredi 7 avril 2023. (Crédit : AP/Ariel Schalit)

Selon les forces de l’ordre, Abu Jaber aurait perpétré un attentat à la voiture-bélier, vendredi soir, rue Kaufmann, semant le chaos sur plusieurs centaines de mètres jusque dans le parc Charles Clore, en bord de mer.

L’incident s’est produit sur fond d’attentats terroristes et de violences.

Il s’agissait du deuxième incident meurtrier de la journée, après une fusillade en Cisjordanie, dans la matinée, qui a tué deux sœurs et grièvement blessé leur mère.

Le niveau de tension s’est considérablement élevé ces derniers jours, suite à des incursions de la police israélienne dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa pour réprimer les émeutes, et aux roquettes tirées jeudi depuis Gaza et le Liban par des terroristes du Hamas, ont fait savoir les autorités.

Emanuel Fabian et l’équipe du Times of Israel ont contribué à la rédaction de cet article

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.