Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Le « Burj Jérusalem » contesté en raison de sa proximité avec des monuments historiques

200 recours ont été déposés contre le projet d'une tour de 200 mètres, le plus haut bâtiment de la capitale, qui surplomberait Yad Vashem et le cimetière militaire du mont Herzl

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Le projet Epstein prévu à l'ouest de Jérusalem, surnommé le "Burj Jerusalem". (Crédit : Adrian Smith&Gordon Gill Architecture)
Le projet Epstein prévu à l'ouest de Jérusalem, surnommé le "Burj Jerusalem". (Crédit : Adrian Smith&Gordon Gill Architecture)

Environ 200 organisations et particuliers se sont opposés au projet du Conseil municipal de Jérusalem de construire une tour de 200 mètres de haut à l’ouest de la ville, qui surplomberait le mémorial de Yad Vashem et le cimetière de l’armée israélienne situé sur le mont Herzl.

Le gratte-ciel, qui, si il est construit, sera le plus haut de la capitale, a été conçu par un cabinet d’architectes américain, dont l’un des partenaires a dirigé l’équipe qui a conçu le célèbre Burj Khalifa à Dubaï, le bâtiment le plus haut du monde.

La municipalité de Jérusalem a décrit le projet comme un « plan révolutionnaire, avec une conception architecturale unique, adaptée à l’emplacement important du projet ».

Mais l’adjoint au maire Yossi Havilio, un grand critique de la planification municipale, qui s’est présenté sans succès contre le maire sortant Moshe Lion au début de l’année, mène une campagne pour arrêter la construction de la tour.

Havilio a déclaré qu’un tel projet, financé par des fonds privés et visible loin à la ronde, serait « une insulte » aux institutions nationales voisines, ainsi qu’au quartier pittoresque d’Ein Kerem, situé à la périphérie ouest de la capitale. Ce dernier, qui abrite plusieurs institutions chrétiennes, attire des touristes de toutes sortes en raison de ses vieilles maisons en pierre et de ses ruelles sinueuses.

L’adjoint au maire a également affirmé que des appartements pour « 200 riches de plus » ne résoudraient pas la pénurie de logements de la ville.

Le projet Epstein, surnommé « Burj Jerusalem ». (Crédit : Adrian Smith&Gordon Gill Architecture)

S’il est approuvé, le bâtiment s’élèvera à 200 mètres de haut, avec 42 étages – soit une hauteur moyenne par étage de 4,75 mètres. Il comprendrait environ 240 unités résidentielles (dont 48 petites), un hôtel de 9 000 mètres carrés et des espaces publics d’une superficie totale de 5 000 m², dont une place extérieure et quatre étages souterrains.

La tour serait située sur la crête d’une colline, sur un terrain de 7 000 m² connu sous le nom du projet Epstein, à proximité de la sculpture rouge emblématique d’Alexander Caldwell, « Hommage à Jérusalem ».

La tour serait située sur une ligne de tramway, le long de laquelle la municipalité a pour politique d’autoriser la construction d’immeubles de 30 étages maximum.

La ville a rejeté un autre projet du même cabinet d’architectes, qui prévoyait deux tours d’environ 30 étages chacune, parce que ce projet comportait moins d’espace public et pas de terrasse d’observation.

Emplacement du projet Epstein, surnommé « Burj Jerusalem ». (Crédit : Google maps)

Sigalit Betzaleli, dont la fille, Hila Betzaleli, soldate de l’armée israélienne, a été tuée en avril 2021 au cimetière du mont Herzl par l’effondrement d’un dispositif d’éclairage lors d’une répétition de la cérémonie du Jour de l’Indépendance, fait partie des personnes opposées à ce projet.

Yad Lebanim, une organisation nationale qui commémore les soldats tombés au combat et soutient leurs familles, a également présenté une objection au projet. Dans une lettre, l’organisation écrit que l’idée même d’une telle tour à côté du cimetière où sont enterrés plus de 2 800 soldats israéliens tombés au combat cause déjà un « grave préjudice » aux sensibilités des familles endeuillées et serait une marque d’irrespect.

« Ce sont des jours tristes et difficiles pour le peuple d’Israël », poursuit la lettre, « parmi les plus durs que l’État ait connus depuis sa création ». « Nous ne devons pas alourdir le fardeau des familles en deuil. »

La structure a été conçue par Adrian Smith et Gordon Gill Architecture. Smith a dirigé l’équipe qui a construit le Burj Khalifa de Dubaï alors qu’il travaillait pour un autre cabinet, Skidmore, Owings & Merrill. Avec ses 828 mètres, c’est le plus haut bâtiment du monde.

L’emplacement du projet Epstein, par rapport au mont Herzl et à Yad Vashem. (Crédit : Adrian Smith&Gordon Gill Architecture)

Rivka Gutman, de l’Association des architectes, qui s’est également opposée au projet, a attiré l’attention sur l’absence de plan statutaire pour l’ensemble de la ville de Jérusalem. Le plan statutaire le plus récent, le Plan 62, date de 1959.

Des sources municipales expliquent qu’il est trop difficile d’obtenir l’approbation légale d’un plan plus récent, compte tenu de la complexité de la ville et des intérêts divergents de ses diverses communautés.

Des sommes considérables ont été investies dans ce que l’on appelle le Plan 2 000, auquel il est encore fait référence lorsque cela s’avère nécessaire.

Cependant, il n’a pas été légalement approuvé et n’a jamais abordé le type de rénovation urbaine de grande ampleur qui transforme une grande partie de la capitale en chantier, alors qu’elle tente de suivre la croissance de la population et les objectifs fixés par le gouvernement national.

Le « Burj Khalifa », à Dubaï, 829,8 mètres de haut. (Crédit : Donaldytong, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons)

Au lieu de mettre à jour un plan d’ensemble de la ville, la municipalité préfère élaborer des plans sur différents sujets, tels que les espaces verts ou les zones d’emploi. Elle travaille sur des plans directeurs pour les différents quartiers.

Les fonctionnaires municipaux insistent sur le fait que si les plans sont soumis pour des bâtiments ou des ensembles de bâtiments spécifiques, point par point, des facteurs beaucoup plus larges sont pris en compte lors de la décision d’approuver ou non un projet.

Cependant, selon Gutman, « au lieu que le marché privé soit géré dans le cadre d’un plan unique et ordonné, déterminé par l’autorité de planification, c’est le marché privé qui dirige la planification et toutes sortes de projets irréguliers en résultent ».

« Sans une planification stratégique et un plan directeur statutaire digne de ce nom, exprimant une vision du développement des infrastructures dans la ville qui protège également son caractère unique, nous ne serons pas en mesure de préserver la qualité de vie des habitants de Jérusalem et son statut de ville unique au regard des normes mondiales », a souligné Gutman.

« Au lieu de cela, Jérusalem ne dispose pas d’un plan directeur statutaire actualisé, professionnel et multidimensionnel qui puisse servir de base à l’évaluation des implications urbaines des décisions de la ville », a-t-elle poursuivi.

Gutman a noté que même le Plan 2 000 définissait l’emplacement du complexe Epstein comme ne devant pas faire l’objet d’une construction intensive.

Le plan de la tour a été approuvé par le comité local d’urbanisme de Jérusalem au début de l’année et déposé auprès du comité d’urbanisme du district de Jérusalem, qui l’a soumis à l’objection du grand public. La période d’opposition s’est achevée à la fin du mois de février, et le comité de district devra entendre et discuter les objections avant de décider d’approuver ou non le projet.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.