Rechercher

Le chef d’état-major promet une enquête rigoureuse sur la mort de Shireen Abu Aqleh

Aviv Kohavi a annoncé la formation d'une équipe chargée d'examiner en profondeur les circonstances de la mort de la journaliste d'Al-Jazeera pendant un raid à Jénine

Le chef d'état-major, le lieutenant-général Aviv Kohavi, prend la parole lors d'une cérémonie en l'honneur des soldats blessés, à Tel Aviv, le 21 novembre 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)
Le chef d'état-major, le lieutenant-général Aviv Kohavi, prend la parole lors d'une cérémonie en l'honneur des soldats blessés, à Tel Aviv, le 21 novembre 2021. (Tomer Neuberg/Flash90)

Le chef d’État-major israélien, Aviv Kohavi, a déclaré mercredi que l’armée était désolée de la mort de la journaliste d’Al-Jazeera Shireen Abu Aqleh, qui a été tuée à Jénine ce matin. Il a promis d’enquêter pleinement sur les circonstances de ce décès.

« A ce stade, il n’est pas possible de déterminer par quel type de balle elle a été touchée et nous sommes désolés de sa mort », a dit Kohavi dans un communiqué diffusé par Tsahal.

Israël a indiqué que la journaliste avait pu être mortellement touchée par des tirs palestiniens sans pour autant avancer de preuve appuyant cette affirmation.

« Afin de découvrir la vérité, nous avons établi une équipe spéciale qui clarifiera les faits et qui les présentera dans leur intégralité dans les meilleurs délais », a-t-il ajouté.

L’équipe sera dirigée par le colonel Meni Liberati, à la tête de la Brigade des commandos de l’armée israélienne.

« Les soldats ont agi sous le feu et ils ont fait preuve de courage et de détermination pour protéger les citoyens du pays, et nous continuerons à le faire à chaque fois que cela sera nécessaire », a noté Kohavi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...