Rechercher

Le chef du gouvernement israélien lundi à Bahreïn, une première

Naftali Bennett rencontrera le prince Salman pour la deuxième fois ; ils discuteront de l'approfondissement des relations et de questions économiques et diplomatiques

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett préside la réunion hebdomadaire de cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 13 février 2022. (Crédit : Menahem Kahana/Pool via AP)
Le Premier ministre israélien Naftali Bennett préside la réunion hebdomadaire de cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 13 février 2022. (Crédit : Menahem Kahana/Pool via AP)

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett se rend ce lundi à Bahreïn pour la première visite officielle d’un chef de gouvernement de l’Etat hébreu dans cette monarchie arabe du Golfe, selon un communiqué de presse de son bureau.

M. Bennett « partira aujourd’hui (lundi) pour une visite historique à Bahreïn sur invitation du prince héritier et Premier ministre Salmane ben Hamad Al-Khalifa », a indiqué son bureau dans un communiqué. Israël et Bahreïn ont normalisé leurs relations en septembre 2020.

Bennett et le prince Salman se sont rencontrés en novembre en marge de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, où le prince héritier a invité le Premier ministre à visiter le pays.

Selon le bureau de Bennett, la rencontre sera axée sur l’approfondissement des relations bilatérales entre les pays, après qu’ils ont signé un accord de normalisation dans le cadre des accords d’Abraham en septembre 2020. Ils discuteront également de questions économiques et diplomatiques régionales, notamment de l’innovation technologique.

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) rencontre le prince héritier et Premier ministre de Bahreïn, Salman bin Hamad Al Khalifa, lors de la conférence COP26 de Glasgow, le 2 novembre 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Bennett doit également rencontrer les ministres des Finances, des Affaires étrangères, de l’Industrie et des Transports de Bahreïn, ainsi que des membres de la petite communauté juive locale.

En décembre, Bennett s’est rendu dans l’autre État du Golfe signataire des accords d’Abraham, les Émirats arabes unis. Il convient toutefois de souligner qu’il n’a pas combiné ces deux voyages, car Bahreïn et les EAU semblent entretenir des relations distinctes avec Israël après avoir assisté ensemble à la cérémonie des accords d’Abraham à la Maison Blanche.

Son voyage intervient moins de deux semaines après la visite du ministre de la Défense Benny Gantz dans le pays et la signature d’un accord de sécurité, l’un des premiers conclus par Israël avec un pays arabe. Des reportages ont fait état d’un approfondissement des relations militaires autour de la cinquième flotte de la marine américaine, qui y est stationnée.

Cette visite survient aussi dans un contexte de tensions accrues avec l’Iran au sujet de son programme nucléaire.

Israël et Bahreïn considèrent tous deux l’Iran comme un ennemi. Pour le Royaume de Bahreïn, la République islamique représente une menace constante pour sa stabilité, l’Iran ayant régulièrement soutenu des groupes révolutionnaires dans le pays au fil des ans.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...