Le complexe de l’Ancienne gare de Jérusalem restera ouvert Shabbat
Rechercher

Le complexe de l’Ancienne gare de Jérusalem restera ouvert Shabbat

Le comité de planification renverse la motion des membres du conseil ultra-orthodoxe qui tentaient d'interdire le lieu le samedi

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

L'Ancienne Gare de Jérusalem et les voies ferrées rénovées (Avec l'aimable autorisation de The First Station)
L'Ancienne Gare de Jérusalem et les voies ferrées rénovées (Avec l'aimable autorisation de The First Station)

Le complexe de loisirs de l’Ancienne gare de Jérusalem restera ouvert les samedis, a annoncé jeudi le Comité de planification et de construction de la ville, annulant une motion non contraignante des membres du conseil municipal ultra-orthodoxe qui cherchaient à fermer le lieu le jour du repos juif.

Plus tôt ce mois-ci, le conseil municipal de Jérusalem a voté à 15 contre 10 en faveur d’un appel interjeté par des membres du conseil ultra-orthodoxes pour protester contre le fait que le site soit ouvert au commerce le jour du Shabbat.

L’appel a demandait à révoquer l’autorisation donnée au lieu – une ancienne gare du 19e siècle qui, depuis cinq ans, abrite des restaurants et des expositions d’art, propose des spectacles et des activités culturelles pour garder ses portes ouvertes le jour du sabbat.

Mais la décision finale reposait sur le Comité de planification et de construction du ministère des Finances de la ville, qui rejetait le vote précédent.

Le maire de Jérusalem, Nir Barkat, a salué cette décision.

« Le statu quo dans la ville désigne des restaurants et des centres de distractions ouverts le Shabbat, mais aucun commerce dans les quartiers juifs de la ville », a déclaré le maire. « C’est exactement ce qui se passe à « La gare » et ce sont les règles à Jérusalem et cela a toujours été le cas.

« Le complexe de la gare contribue grandement à Jérusalem et offre une réponse à la question du Shabbat pour les différentes communautés de la ville – le public laïc, le public non-juif et les touristes », a-t-il poursuivi. « Nous continuerons à gouverner Jérusalem avec l’équilibre nécessaire pour que tout le monde se sente à la maison. »

Barkat avait déjà déclaré que le vote par les membres du conseil n’était pas contraignante.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...