Le Conseil régional apporte son soutien au Cercil-Musée des enfants du Vel d’Hiv
Rechercher

Le Conseil régional apporte son soutien au Cercil-Musée des enfants du Vel d’Hiv

Créé à Orléans en 1991, ce mémorial a été absorbé par le Mémorial de la Shoah en 2017

Le Cercil, mémorial des enfants du Vel' d'Hiv d'Orléans (Crédit: Wikimedia Commons/Croquant)
Le Cercil, mémorial des enfants du Vel' d'Hiv d'Orléans (Crédit: Wikimedia Commons/Croquant)

Le Centre d’étude et de recherche sur les camps d’internement dans le Loiret – Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv (Cercil), implanté à Orléans, a été créé en 1991 à l’initiative, notamment, de l’avocat Serge Klarsfeld.

« En décembre 2017, pour assurer sa pérennité, le Cercil, simple association, était passé, par fusion-absorption, sous le ‘giron’ du Mémorial de la Shoah, fondation privée reconnue d’utilité publique » explique La Nouvelle République.

Un nouveau partenariat a été signé avec la région à hauteur de 80 000 euros sous forme de subvention.

« Le partenariat, précise le même quotidien, a été signé par François Bonneau et Éric de Rothschild, président de la Fondation du Mémorial de la Shoah, en présence d’Hélène Mouchard-Zay, cofondatrice du Cercil avec Simone Veil ».

Le Cercil, qui accueille environ 17 000 visiteurs par an, est dédié à l’histoire et à la mémoire des camps d’internement de Pithiviers, Beaune-La-Rolande et Jargeau, où près de 18 000 juifs ont été internés dans le Loiret avant d’être pour la plupart déportés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il abrite un centre d’études et un émouvant musée qui évoque la mémoire des quelque 4 400 enfants du Vel d’Hiv, envoyés dans les camps du Loiret après la rafle de juillet 1942 à Paris avant d’être déportés et exterminés.

Ses locaux – une ancienne école primaire réhabilitée par la ville d’Orléans – avaient été inaugurés en 2011 par Jacques Chirac et Simone Veil.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...