Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Le coût de la guerre contre le Hamas fait doubler les emprunts d’Israël en 2023

Israël a emprunté 160 milliards de shekels en 2023, dont la moitié après le début de la guerre contre le Hamas en octobre, dans un contexte d'augmentation des dépenses militaires et civiles ; la dette publique passe à 1,13 billion de shekels.

Les forces de sécurité israéliennes examinent un site touché par une roquette tirée depuis le Liban, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 27 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Les forces de sécurité israéliennes examinent un site touché par une roquette tirée depuis le Liban, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, le 27 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

La guerre d’Israël contre le groupe terroriste Hamas a entraîné un doublement des emprunts du pays l’année dernière, a déclaré le ministère des Finances lundi.

Israël a levé 160 milliards de shekels de dette en 2023 – dont la moitié, 81 milliards de shekels, depuis le déclenchement de la guerre le 7 octobre, a déclaré le ministère dans un rapport. Il a levé 63 milliards de shekels pendant toute l’année 2022.

Israël est en guerre à Gaza depuis plus de six mois, après l’assaut brutal mené par le Hamas le 7 octobre, au cours duquel des terroristes palestiniens ont tué quelque 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en ont pris 253 en otage dans la bande de Gaza.

Le comptable général Yali Rothenberg a déclaré que 2023 avait été une année difficile qui a nécessité une forte augmentation des besoins de financement et « des ajustements tactiques et stratégiques » dans le plan de mobilisation de la dette du gouvernement.

« Malgré les nombreuses incertitudes et difficultés, la capacité à lever des fonds sur les marchés locaux et mondiaux, même en temps de guerre, avec des volumes importants et des ratios de couverture très élevés, montre la grande accessibilité de l’État d’Israël aux marchés et témoigne de la solidité de l’économie israélienne », a-t-il déclaré.

La dette totale représentait 62,1 % du produit intérieur brut en 2023, contre 60,5 % en 2022 en raison du pic des dépenses de guerre, et devrait atteindre 67 % en 2024.

Le mois dernier, Israël a levé un montant record de 8 milliards de dollars lors de sa première vente d’obligations internationales depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre. La demande a été très forte, même après que Moody’s a abaissé pour la première fois la cote de crédit souveraine d’Israël en février.

En 2023, le gouvernement a levé quelque 116 milliards de shekels, soit
72 % du total, sur le marché intérieur, 25 % étant empruntés à l’étranger et le reste sous forme de dette locale non négociable.

En conséquence, la dette publique a augmenté de 8,7 % l’année dernière pour atteindre 1,13 billion de shekels, en partie sous l’effet de la hausse de l’inflation et des taux d’intérêt, a déclaré le ministère.

Le ratio des charges d’intérêt au PIB est resté inchangé l’année dernière, à 2,4 %.

Dans son abaissement de la note de crédit à A2, Moody’s a cité les risques politiques et fiscaux importants que la guerre avec le Hamas fait peser sur le pays.

Il y a un mois, les législateurs ont voté une loi de finances rectificative pour 2024, qui prévoit l’ajout de dizaines de milliards de shekels pour financer la guerre contre le Hamas, avec des dépenses supplémentaires pour la défense et l’indemnisation des ménages et des entreprises touchés par les combats en cours.

Les dépenses pour les années 2023-2024 ont augmenté de 100 milliards de shekels en raison des coûts de la guerre, a déclaré la Banque d’Israël dans un rapport.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.