Le Fond national juif du Canada audité pour des dons à l’armée israélienne
Rechercher

Le Fond national juif du Canada audité pour des dons à l’armée israélienne

L'enquête des autorités locales fait suite aux plaintes d'un groupe de boycott, d'après la télévision publique canadienne

Boîtes de collecte du KKL - Fonds national juif. (Crédit : Wikimedia commons/David Shay)
Boîtes de collecte du KKL - Fonds national juif. (Crédit : Wikimedia commons/David Shay)

MONTRÉAL (JTA) — Le Fonds national juif du Canada (FNJ) a fait l’objet d’un audit par les autorités fiscales du pays pour avoir utilisé des dons qu’il reçoit pour financer des projets en lien avec l’armée israélienne.

La Société Radio-Canada a rapporté la semaine dernière que l’audit avait été réalisé par l’Agence du revenu du Canada (ARC) à la suite d’une plainte déposée à l’automne 2017 par Voix juives indépendantes Canada. L’organisation y dénonçait des dizaines de projets du FNJ liés à l’armée israélienne, notamment des projets d’infrastructure sur les bases militaires à Haïfa et dans le Néguev.

La législation fiscale canadienne interdit aux œuvres caritatives du pays de financer l’armée d’un autre pays.

Le groupe Voix juives indépendantes Canada, qui soutient le mouvement BDS, avait tenté par le passé de révoquer le statut du FNJ canadien.

Ce dernier a informé ses donateurs l’année dernière de l’audit de l’Agence du revenu du Canada et a affirmé qu’il avait arrêté son financement de projets liés à Tsahal en 2016.

Le président du Fonds national juif du Canada, Lance Davis (Capture écran : YouTube)

« Nous voulons être clairs : nous ne finançons plus les projets situés sur des terrains de l’armée israélienne, » avait indiqué son président Lance Davis. Il a qualifié la plainte de « réchauffée ».

On ne sait pas encore quelles sanctions, le cas échéant, risque le FNJ canadien, la plus grande et plus vieille organisation caritative juive du pays.

En août 2018, l’ARC avait retiré à une mosquée son statut d’association caritative pour des faits d’incitation à la haine. Les gouvernements canadiens successifs ont toujours soutenu le FNJ local, qui avait d’ailleurs rendu hommage à l’ancien Premier ministre Stephen Harper lors de son dîner du Néguev en 2013.

D’après le site charityintelligence.ca, le Fonds a reçu plus de 8 millions d’euros de dons en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...