Le gouvernement approuve une aide pour les entrepreneurs touchés par la crise
Rechercher

Le gouvernement approuve une aide pour les entrepreneurs touchés par la crise

Les personnes ayant perdu au moins 25 % de leurs revenus depuis le début de la crise pourront bénéficier d'une aide allant jusqu'à 6 000 shekels

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Les magasins fermés du centre commercial Dizengoff vide, à Tel Aviv le 19 mars 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Les magasins fermés du centre commercial Dizengoff vide, à Tel Aviv le 19 mars 2020. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Jeudi, le cabinet a approuvé des aides d’urgence à destination des auto-entrepreneurs israéliens dont les activités ont été durement touchées par l’épidémie de COVID-19.

Le vote, qui s’est tenu par téléphone, s’inscrivait dans l’effort du gouvernement pour soutenir les petites entreprises, particulièrement vulnérables à l’arrêt de l’activité économique mis en place pour endiguer la propagation du coronavirus dans le pays.

Les fonds iront aux entreprises qui ont enregistré une baisse d’au moins 25 % de leurs revenus depuis le début de la crise en Israël en mars, par rapport à la même période l’année dernière.

Pour les entreprises qui ont commencé leurs activités après mars 2019, la somme sera calculée en fonction de leur revenu moyen jusqu’à la crise. Les entreprises doivent avoir été en activité entre le 1er septembre 2019 et le 29 février 2020.

L’aide concernera uniquement les auto-entrepreneurs dont le revenu moyen mensuel est supérieur à 2 000 shekels (500 euros) et inférieur à 20 000 shekels (5 000 euros). Il faut être âgé de plus de 20 ans.

Les bénéficiaires percevront 65 % de leur revenu moyen, mais pas plus de 6 000 shekels (1 500 euros). Les auto-entrepreneurs qui gagnent entre 16 000 et 20 000 shekels (4 000 et 5 000 euros) par mois recevront 3 000 shekels (750 euros).

Le Trésor israélien distribuera les aides, et les auto-entrepreneurs intéressés pourront faire une demande sur le site. L’autorité a déclaré que les aides seraient probablement versées avant la fête de Pessah la semaine prochaine.

Une deuxième vague d’aides visant à couvrir les dépenses d’avril devrait tourner autour de 8 000 shekels (2 000 euros) pour chaque bénéficiaire, a rapporté le quotidien d’affaires Calcalist.

L’épidémie du coronavirus a largement arrêté l’économie israélienne, avec plus d’un million d’Israéliens inscrits aux allocations chômage pour la première fois dans l’histoire du pays.

Près de 870 000 personnes se sont inscrites aux allocations chômage en mars. Alors qu’il y avait déjà avant la crise 160 000 personnes sans emploi, jeudi, le nombre de chômeurs israéliens dépassait le million.

Le chiffre vertigineux représente 24,6 % de la population active d’Israël. Il y a un mois seulement, avant l’épidémie de coronavirus, le chômage était à son plus bas niveau historique, à moins de 4 %.

Israël a dévoilé un plan d’aide économique de 80 milliards de shekels (20 milliards d’euros) pour aider l’économie à surmonter la pandémie.

Mercredi, le Trésor public a approuvé un paquet d’aide à hauteur de 650 millions de shekels (163 millions d’euros) pour soutenir le secteur technologique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...