Le grand rabbin britannique aide les écoles à soutenir les élèves LGBT
Rechercher

Le grand rabbin britannique aide les écoles à soutenir les élèves LGBT

Un livret, publié par Ephraim Mirvis, appelle à une tolérance zéro pour les attaques homophobes et apprendre aux élèves à se servir des valeurs de la Torah dans ce domaine

Illustration : une femme vêtue comme un juif ultra-orthodoxe à la Gay Pride de Jérusalem, en 2008. (Crédit: Olivier Fitoussi /FLASH90)
Illustration : une femme vêtue comme un juif ultra-orthodoxe à la Gay Pride de Jérusalem, en 2008. (Crédit: Olivier Fitoussi /FLASH90)

Le grand rabbin britannique a publié un guide pour les écoles juives orthodoxes afin de les aider à fournir un soutien aux étudiants LGBT dans la communauté juive.

Le guide du rabbin Ephraim Mirvis appelle à une tolérance zéro sur les attaques homophobes et transphobes, malgré l’interdiction biblique des actes homosexuels.

Le livret de 36 pages (à consulter ici, en anglais), intitulé « Le bien-être des élèves LGBT+ », a été produit avec l’aide des Juifs LGBT et le soutien de KeshetUK, une organisation promouvant l’égalité pour les membres de la communauté juive LGBT.

Dans certains cas, le livret emploie des valeurs de la Torah pour montrer aux dirigeants d’écoles comment enseigner aux élèves à traiter la question, notamment avec l’aide de l’injonction de dire dire du mal d’autrui.

Jeudi, Mirvis a déclaré dans une lettre ouverte au journal basé à Londres Jewish Chronicle : « Les jeunes LGBT+ de le communauté juive expriment souvent un sentiment d’isolation profonde, de solitude et le sentiment qu’ils ne pourront jamais être eux-mêmes. Beaucoup craignent que s’ils partagent leurs difficultés avec quiconque, ils seront exclus, ridiculisés et mêmes rejetés par leur famille et leurs amis. Ils sont peut-être confrontés à une perte de leur emounah (foi en Dieu) et craignent de perdre leur place dans la communauté juive ».

« J’espère que ce document établira un précédent pour un respect sincère, fondé sur l’amour pour tout le peuple dans le monde juif en gardant à l’esprit que chaque personne est créée b’tzelem elokim, à l’image de Dieu. »

Certaines écoles haredi (orthodoxes) en Grande-Bretagne ont été critiquées ou sanctionnées par le Bureau des normes pour l’éducation, les services à l’enfance et les compétences, ou Ofsted, pour ne pas avoir enseigné à leurs élèves les notions propres à la communauté LGBT et pour avoir censuré des manuels avec des chapitres sur ce sujet.

Un juif ultra-orthodoxe devant la synagogue Ahavas Torah, à Stamford Hill, dans le nord de Londres, le 22 mars 2015. Illustration. (Crédit : Niklas Halle’n/AFP)

Le guide définit les LGBT+ comme des gens qui sont lesbiennes, gays, bisexuels et/ou transgenre, tout comme les personnes au genre changeant, non-binaires et qui questionnent leur sexualité et leur identité de genre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...