Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Le Hamas a attaqué des soldats qui ouvraient le couloir d’évacuation de Gaza

L'armée affirme que le Hamas a profité de l'annonce de la fenêtre d'évacuation pour lancer des mortiers et des missiles antichars sur les soldats ; personne n'a été blessé

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les soldats israéliens dans la bande de Gaza dans le cadre de la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, sur une photo diffusée le 4 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens dans la bande de Gaza dans le cadre de la guerre en cours contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, sur une photo diffusée le 4 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a accusé samedi le groupe terroriste palestinien du Hamas d’avoir attaqué les troupes israéliennes travaillant à l’ouverture d’un corridor humanitaire permettant aux Palestiniens d’évacuer le nord de la bande de Gaza vers le sud.

Samedi matin, le lieutenant-colonel Avichay Adraee, porte-parole en langue arabe de Tsahal, a annoncé qu’entre 13h et 16h, la route de Salah a-Din, qui relie le nord au sud de la bande de Gaza, serait ouverte pour permettre aux Palestiniens d’évacuer vers le sud de la bande de Gaza.

Depuis des semaines, l’armée israélienne exhorte les habitants du nord de la bande de Gaza à évacuer vers le sud, les avertissant qu’elle concentrera ses efforts militaires sur la ville de Gaza, le cœur du pouvoir du Hamas et sa principale base d’opérations dans la bande de Gaza. Au moins 800 000 des quelque un million d’habitants de la zone l’ont fait.

Israël mène également des frappes dans le sud de la bande de Gaza, et des civils y auraient été tués, ainsi que des terroristes du Hamas, mais son activité dans ces zones est beaucoup plus limitée.

Tsahal a déclaré que le Hamas avait profité de la situation pour lancer des mortiers et des missiles guidés antichars sur les troupes qui s’efforçaient d’ouvrir la route aux civils.

Le Hamas a agi de la sorte « afin d’empêcher l’ouverture [de la route] pour la circulation des résidents de la bande de Gaza ».

Une infographie montrant les endroits où, selon l’armée israélienne, les terroristes du Hamas ont attaqué les troupes alors qu’elles travaillaient à l’ouverture d’un couloir d’évacuation pour les Palestiniens dans le nord de la bande de Gaza, publiée le 4 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Aucun soldat n’a été blessé dans l’attaque, a affirmé Tsahal.

Israël a déjà accusé à plusieurs reprises le Hamas de tenter d’empêcher les Palestiniens d’évacuer le nord de la bande de Gaza, en raison de son désir de maintenir les civils autour de ses centres d’activité comme boucliers humains.

Les dirigeants israéliens ont rejeté les cessez-le-feu humanitaires dans la bande de Gaza alors que l’armée israélienne poursuit son incursion, et Jérusalem prévient que le Hamas abusera de toute trêve dans les combats pour soutenir son effort de guerre.

Samedi, Tsahal a déclaré avoir mené un raid limité dans le sud de la bande de Gaza au cours de la nuit, alors que les troupes poursuivaient leur offensive contre le Hamas dans la partie nord de l’enclave. Au cours de l’opération, les troupes ont rencontré une cellule du Hamas qui sortait d’un tunnel. Les troupes ont bombardé les terroristes, les tuant, a déclaré Tsahal.

Les troupes israéliennes opérant dans la bande de Gaza dans une photo publiée le 4 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Pendant ce temps, les Palestiniens de Gaza ont signalé des frappes aériennes israéliennes pendant la nuit et samedi dans l’enclave, notamment dans la partie sud de la bande de Gaza.

Parallèlement aux bombardements aériens, Tsahal a fait avancer son incursion terrestre dans le nord de l’enclave, l’infanterie et les chars se heurtant à de nombreuses tentatives de terroristes du Hamas de sortir des tunnels pour attaquer les troupes.

L’armée a tué plusieurs hommes armés et localisé les tunnels, qui seront détruits ultérieurement, a déclaré Tsahal.

Lors d’une rencontre, les forces terrestres ont repoussé un groupe de 15 terroristes du Hamas, tuant plusieurs d’entre eux et bombardant leurs postes d’observation.

Samedi soir, Tsahal a publié les noms de quatre autres soldats tués dans les combats. Ces décès portent à 28 le nombre de soldats tués depuis qu’Israël a lancé son incursion terrestre dans la bande de Gaza la semaine dernière, et à 345 le nombre de soldats tués depuis le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.