Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Le Hamas a tiré plus de 20 roquettes depuis le Liban sur le nord d’Israël

Aucun blessé n'a été signalé dans l'attaque sur Kiryat Shmona revendiquée par la branche libanaise du groupe terroriste palestinien

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : De lourdes roquettes ont frappé le kibboutz Hanita, dans le nord d'Israël, le 21 avril 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Illustration : De lourdes roquettes ont frappé le kibboutz Hanita, dans le nord d'Israël, le 21 avril 2024. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

La branche libanaise du groupe terroriste palestinien du Hamas a lancé une salve de dizaines de roquettes sur le nord d’Israël lundi matin, alors que les affrontements à la frontière se poursuivent dans le cadre de la guerre dans la bande de Gaza.

Dans un communiqué, le Hamas, basé à Gaza, a déclaré avoir visé une base de l’armée israélienne dans la région de Kiryat Shmona, dans le nord du pays.

Selon Tsahal, une vingtaine de roquettes ont franchi la frontière lors de cette attaque. La plupart des projectiles ont été interceptés par le système de défense anti-missile « Dôme de fer », tandis que les autres ont vraisemblablement frappé des zones ouvertes.

Des sirènes ont retenti à Kiryat Shmona et dans les communautés voisines lors de l’attaque. Aucun dégât ni blessé n’a été signalé.

L’armée a déclaré avoir bombardé la source des tirs avec de l’artillerie.

La branche libanaise du Hamas, qui maintient une présence au Liban sous la protection du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, a revendiqué plusieurs attaques contre le nord d’Israël au cours de la guerre.

Plus tôt dans la journée de lundi, Tsahal a annoncé que ses avions de combat avaient frappé des positions du Hezbollah dans le sud du Liban pendant la nuit.

Les sites visés comprenaient des infrastructures à Jabal Blat et plusieurs bâtiments utilisés par le groupe terroriste à Marwahin, selon l’armée.

Depuis le 8 octobre, le Hezbollah attaque quotidiennement les communautés israéliennes et les postes militaires le long de la frontière avec des roquettes, des drones, des missiles antichars et d’autres moyens, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule.

Israël a menacé d’entrer en guerre pour forcer le Hezbollah à s’éloigner de la frontière s’il ne recule pas et continue de menacer les communautés du nord, d’où quelque 70 000 personnes ont été évacuées pour échapper aux combats.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.